Une série de rencontres sur l’ALE Maroc-USA

Ces rencontres, qui doivent réunir des responsables et des hommes d’affaires marocains avec des opérateurs économiques américains, permettront d’examiner toutes les opportunités offertes sur le plan commercial et économique, ainsi que sur le plan de la création d’emplois à travers le développement des investissements.
Elles seront aussi l’occasion de mettre en relief les atouts du Maroc, dont sa stabilité politique, son économie de marché, ses infrastructures en plein essor et sa position géostratégique qui en fait une plate-forme idéale pour les opérateurs économiques voulant exporter vers l’Europe, le Maghreb, le Moyen-Orient et l’Afrique.
Dans le cadre de ce riche programme, l’Agence américaine pour le commerce et le développement (USTDA) et le gouvernement marocain vont organiser durant la première semaine d’avril des rencontres à Chicago (4 avril), Austin (6 avril), et Atlanta (8 avril), pour présenter les grandes lignes de l’accord de libre-échange et informer les opérateurs sur le climat d’investissement dans le Royaume et les opportunités de consolider les relations d’affaires entre les économies marocaine et américaine.
Ces rencontres verront la participation du ministre chargé des Affaires économiques et générales, M. Rachid Talbi Alami, de l’ambassadeur des Etats-Unis à Rabat qui est lui-même un homme d’affaires chevronné, Thomas T. Riley, des responsables du bureau du représentant américain pour le commerce, ainsi que des représentants de plusieurs entreprises américaines qui sont déjà implantées au Maroc, outre des opérateurs économiques des deux pays.
Selon un communiqué de l’USTDA, les différents intervenants vont expliquer les avantages offerts par les accords de libre-échange conclus par le Maroc avec les USA et avec l’Union européenne, le climat des affaires dans la région, et le climat des investissements au Maroc. Les participants auront également l’occasion de prendre connaissance de l’expérience des entreprises qui opèrent au Royaume, dont la proximité avec l’Europe en fait une plate-forme idéale pour les entreprises américaines ciblant les marchés européens, indique l’USTDA.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *