Une Technopole aux retombées bénéfiques pour la région de Laâyoune

Une Technopole aux retombées bénéfiques pour la région de Laâyoune

Tenu du 6 au 8 septembre, le Salon City Scape Dubai a été marqué par la présentation du projet de la Technopole Foum El-Oued.

Lancé par SM le Roi Mohammed VI au mois du février dernier, ce projet répond à l’objectif de contribuer à l’essor économique et social d’une région prometteuse et via lequel OCP prolonge son programme d’actions et d’investissements visant à soutenir les sites et populations riverains de ses installations.

Dans le cadre de l’aménagement territorial du Sud, Foum El-Oued vise à soutenir le développement économique de la région de Laâyoune et à favoriser son ouverture à l’international. Elle créera un modèle de développement durable visant à optimiser le développement économique de la région, encourager les investissements et la création d’emplois, fournir une plate-forme pour l’innovation et la recherche, et créer une synergie avec les partenaires locaux, nationaux et internationaux.

Située dans la commune de Foum El-Oued à 18 km de Laâyoune, le long de la côte atlantique, cette Technopole bénéficiera de la proximité d’axes routier, maritime, et aérien.

Elle aura des retombées bénéfiques, notamment en termes de création d’emplois et d’investissements. Elle devrait mobiliser près de 1,8 million J/H en phase de construction et devrait créer 1.200 emplois permanents à l’horizon 2022. Cette technopole abritera au titre de la première phase (655 millions DH) l’Université Mohammed VI Polytechnique Laâyoune, un lycée d’Excellence et un Centre de compétences industrielles. D’une capacité d’accueil de 360 élèves pour le lycée et de 200 pour les classes préparatoires aux Grandes Ecoles, le Lycée d’Excellence devra contribuer au renforcement de l’offre de formation d’excellence dans les régions du Sud et à la promotion de la diversité sociale et du mérite. 

Le Centre de compétences industrielles est destiné, pour sa part, à former des opérateurs d’usine et salle de contrôle, des agents de maîtrise exploitation, des opérateurs de maintenance, des agents de maîtrise maintenance industrielle et des cadres supérieurs. Ce dernier viendra accompagner le développement des nouvelles unités industrielles du Groupe OCP et soutenir les initiatives d’innovation et de développements industriel et technologique de Phosboucraâ, de son écosystème et des partenaires africains du Groupe.

L’Université Mohammed VI Polytechnique Laâyoune se veut, quant à elle, un établissement d’enseignement de référence. Cette université (550 MDH) répondra aux besoins en matière de formation supérieure et de recherche académique dans la région et sera orientée vers la recherche, l’innovation et la formation dans des domaines scientifiques et techniques relatifs aux zones arides et sahariennes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *