Valorisation des déchets ménagers: Oum Azza, le nouveau projet de Lafarge Maroc

Valorisation des déchets ménagers: Oum Azza, le nouveau projet de Lafarge Maroc

La valorisation via le co-traitement a pour finalité la valorisation à la fois des déchets industriels et ménagers. La technique se pratique davantage dans l’industrie du ciment à l’échelle mondiale.

Le groupe cimentier Lafarge Maroc consolide sa démarche de valorisation des déchets. Lors d’une rencontre au mois de juin dernier, le cimentier avait annoncé la mise en place d’une filière complémentaire au recyclage dans le cadre de sa politique RSE. D’après Olivier Doyen, directeur écologie industrielle chez Lafarge Maroc, «les fuels alternatifs contribuent de manière significative à la réduction de l’utilisation des énergies fossiles».

L’ambition est de mettre en place un modèle durable de production de combustible local dans le but de se substituer aux importations d’énergies fossiles. La valorisation via le co-traitement a pour finalité la valorisation à la fois des déchets industriels et ménagers. La technique se pratique davantage dans l’industrie du ciment à l’échelle mondiale.

Aux côtés des deux sites de valorisation des déchets industriels, situés à Tanger et Bouskoura, le cimentier marocain s’apprête à lancer prochainement, en collaboration avec l’autorité délégante et la gestion de la décharge contrôlée, une nouvelle plate-forme de valorisation des déchets ménagers et de production de combustibles issus de ces déchets à proximité de la décharge d’Oum Azza, située à Salé. Le site, dont la mise en service est prévue pour juillet 2017, vise à valoriser 90.000 tonnes de déchets ménagers par an. Pour Olivier Doyen, «la plate-forme permettra de récupérer 40% de déchets. Et dans les déchets il y a de l’énergie à récupérer».

Ces résidus vont passer par la suite par tout un processus, en l’occurrence le broyage, et le bio-séchage avant d’être utilisés en tant que combustible utile à la production de ciment au niveau de la cimenterie de Bouskoura. La démarche globale de valorisation des déchets pour Lafarge repose donc sur un aspect environnemental, via la réduction d’utilisation de l’énergie fossile et la valorisation des déchets à 100%, un autre aspect sur le durable à travers une complémentarité avec les coopératives de chiffonniers par une création de nouveaux emplois. Enfin, un dernier repose sur une économie de mise en décharge contrôlée et d’importation d’énergie.

Mounir Bassy
(Journaliste stagiaire)

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *