Ventes de ciment: Fini la saga des belles performances !

Ventes de ciment: Fini la saga des belles performances !

Serait-ce une rechute pour les ventes de ciment au Maroc? Après avoir commencé l’année sur une belle note, les ventes des cimentiers marocains se calment.

En effet, elles avaient bouclé l’année 2015 sur une belle performance et semblaient réitérer l’exploit en ce début 2016. Cependant, le mois d’avril vient rompre avec l’embellie en bouclant sur un recul des ventes de 2,71% par rapport au même mois de l’année précédente. Alors petit fléchissement ou début de crise? Il va falloir attendre les performances des prochains mois pour en juger.

Tout allait bien…

Face à la morosité qui caractérise le secteur immobilier depuis quelques années déjà, la consommation, et donc les ventes, de ciment au Maroc avait fini par montrer des signes évidents d’essoufflement avant de se reprendre depuis la seconde moitié de 2015. Ainsi, bien qu’en deçà des réalisations record des années d’or de l’immobilier, les chiffres des ventes avaient légèrement bondi après d’importantes hausses enregistrées au cours des mois d’août, octobre et novembre 2015. Ainsi, la tendance s’est poursuivie en 2016 avec une bonne tenue des ventes à fin mars. En contrepartie, le mois d’avril a été moins fructueux pour les professionnels du secteur. C’est ce qui se dégage des chiffres relatifs à l’évolution de la consommation nationale de ciment au premier trimestre de 2016 publiés par le ministère de l’habitat et de la politique de la ville. À noter que depuis l’année 2012, les ventes de ciments se sont inscrites en repli de 1,6%, puis de 6,4% en 2013 et de 5,4% en 2014. Une saga de reculs qui a pris fin en 2015 avec une évolution positive de 1,36% des chiffres des ventes de ciment.

Baisse sur le mois, mais  pas sur l’année…

Les quatre premiers mois de 2016 enregistrent une hausse de la consommation de ciment équivalente à 3,49% au lieu de 5,93% un mois auparavant. En effet, la consommation cumulée de ciment sur tout le Maroc s’est élevée à 5.077.503 tonnes sur les quatre premiers mois de 2016, contre 4.906.210 tonnes sur la même période en 2015. Cette embellie reste toutefois timide et en net recul par rapport aux réalisations des mois précédents. Une situation qui trouve son origine dans la rareté et la cherté du foncier, notamment dans les régions de Casablanca et Rabat, et le renchérissement du coût de la construction qui demeurent un handicap pour les promoteurs.

Région Casa-Settat : Plus gros consommateur…

S’agissant des évolutions des ventes de ciment par région, la note du ministère laisse paraître que la région de Drâa-Tafilalet a accusé la plus forte baisse des ventes de ciment sur tout le Royaume au cours des quatre premiers mois de 2016. Les ventes y ont reculé de 12,5% passant de 159.232 tonnes sur les quatre premiers mois de 2015 à  139.328 tonnes sur la même période de 2016. Pour sa part, la région de Casablanca-Settat, qui détient le record des ventes de ciment en termes de quantité avec 1.142.441 tonnes de ciment consommées sur les quatre premiers mois de 2016, a enregistré une hausse conséquente qui se chiffre à 7,3%. De même, la région Dakhla-Oued Eddahab aura consommé à fin avril 2016 près de 23.009 tonnes de ciment contre seulement 11.795 tonnes à la même période en 2015. Dakhla-Oued-Eddahab marque, ainsi, la hausse la plus importante des ventes de ciment dans le Royaume, évaluée à 95,1% et traduisant la dynamique que connaissent les secteurs immobilier et BTP dans la région.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *