Ventes de ciment : Hausse de 20,14 % des stocks écoulés au mois de septembre

Ventes de ciment : Hausse de 20,14 % des stocks écoulés au mois de septembre

Les ventes de ciment ont culminé durant le mois de septembre. La consommation du ciment au niveau national a grimpé de 20,14% par rapport au même mois de l’année précédente.

On note dans ce sens un volume écoulé de l’ordre de 1,042 million de tonnes contre 867.925 tonnes une année auparavant. Cette croissance, à deux chiffres, relevée au neuvième mois de l’année a réussi en quelque sorte à résorber le déficit observé depuis le début de l’année.

Les ventes cumulées portent sur un volume global de 9,79 millions de tonnes contre 10,07 millions de tonnes écoulées sur les 9 premiers mois de l’année précédente. En variation mensuelle, l’ensemble des régions a vu à la hausse sa consommation de ciment à l’exception de Béni-Mellal où les ventes ont connu un repli de 6,83%. Les plus fortes hausses du mois ont été relevées au niveau du Draâ-Tafilalet (55,67%), Dakhla-Oued Eddahab (47,15%) et Marrakech-Safi (37,48%). En ce qui concerne les ventes cumulées, les statistiques du ministère de l’habitat font ressortir une évolution disparate de la consommation du ciment par région. Les cimenteries de cinq régions du Maroc ont pu réaliser une bonne performance depuis le début de l’année.

Citons principalement Draâ-Tafilalet où la consommation du ciment a grimpé de 19,4% entre juin et septembre 2018, soit un volume de 359.981 tonnes de ciments vendu au titre des 9 premiers mois de l’année contre 301.535 tonnes la même période de l’année passée.

La région de Marrakech-Safi arrive en deuxième position avec une variation positive de l’ordre de 11,4%. Ceci représente la vente de 1,39 million de tonnes à fin septembre contre 1,25 million de tonnes une année plus tôt. Les cimenteries de Guelmim-Oued Noun ont pour leur part écoulé un stock de 129.921 tonnes de ciments depuis le début de l’année, en amélioration de 9,1% par rapport à la même période de l’année précédente. Au niveau de Dakhla-Oued Eddahab cette hausse est évaluée à 7,7%, soit 66.860 tonnes vendues entre janvier et septembre 2018 contre 62.051 tonnes l’année passée.

La consommation du ciment à Souss-Massa est en stagnation. Les statistiques de la tutelle font ressortir une ventilation positive de l’ordre de 0,7%.

Cependant, la consommation du ciment s’est nettement décélérée au niveau de Fès-Meknès. Les ventes cumulées ont fléchi de 11,1% pour atteindre les 803.947 tonnes à fin septembre. Le même constat est établi au niveau de la région Béni Mellal-Khénifra où la consommation du ciment a reculé de 10,5% entre janvier et septembre 2018.

Les régions de l’Oriental et Rabat-Salé-Kénitra ont également vu leurs ventes de ciments régresser depuis le début de l’année. On relève à cet effet des baisses respectives de l’ordre de 7,3 et 7,4%. Au niveau de Casablanca-Settat, la consommation du ciment a tourné durant les neuf premiers mois de l’année autour de 2,1 millions de tonnes. Un volume en baisse de 6,3% par rapport à ce qui a été vendu à la même période de l’année passée. La baisse a également concerné la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima où les ventes de ciment ont fléchi de 2,5% pour se situer autour de 1,24 million de tonnes à fin septembre.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *