Veolia Maroc investira 4,6 MMDH en quatre ans

Veolia Maroc investira 4,6 MMDH en quatre ans

Pour ses projets d’investissement pour la période 2008-2012, Veolia Environnement Maroc a sollicité les plus grandes banques de la place. Pour ses filiales, Amendis et Redal, Veolia Environnement Maroc veut investir 4,6 milliards de dirhams durant les cinq prochaines années.
Le montage financier est axé sur deux
sources : le financement du délégataire et les fonds de travaux. Avec les fonds de travaux, on désigne les recettes des abonnements en eau et en électricité qui devront générer 1,8 milliard de dirhams. Pour les 2,8 milliards restants, Veolia compte sur un autofinancement de 0,7 milliard de dirhams et un financement bancaire de 2,1 milliards de dirhams. « Ces nouvelles lignes de financement bancaire portent le montant des crédits  mobilisés par le groupe  depuis 2002, pour les investissements des trois gestions  déléguées de Rabat, Salé, Tanger et Tétouan, à 5,24 milliards de dirhams », a tenu à préciser Olivier Dietsh, président-directeur général de Veolia Environnement Maroc, lors d’une conférence de presse tenue mardi 29 janvier à Casablanca. Pour lancer ses nombreux projets, Veolia Environnement Maroc a fait ainsi appel à BMCE Bank, Attijariwafa bank, Banques Populaires, BMCI, SGMB, Crédit du Maroc et UMB. Sur une durée de 15 ans (2008-2023), ce financement porte sur un milliard de dirhams pour Amendis avec Attijariwafa bank comme agent de crédit et 1,1 milliard de dirhams pour Redal avec BMCE Bank en tant qu’agent de crédit.
« Ces montages à maturité longue sont des financements de projet sans recours,  puisqu’ils ne prévoient pas de garantie publique sur le financement et ne présentent pas de risques de change car ils se font exclusivement en
dirhams », a noté le directeur financier de Veolia Environnement Maroc. Cet investissement de 4,6 milliards de dirhams sera à hauteur de 55% consacré à la capitale, suivi de Tanger avec
28 % et Tétouan avec 17%. Par métier, l’assainissement devra attirer 52 % du total de cette enveloppe budgétaire, devançant de loin l’électricité avec 23%, l’eau avec 18 % et les moyens d’exploitation avec 7%. Pour 2008-2012, le total des investissements prévus par le groupe en matière d’assainissement liquide s’élève à plus de 2,4  milliards de dirhams, dont 1,73 milliard de dirhams seront dédiés aux infrastructures. « Hormis les engagements contractuels, ces montants financeront notamment la poursuite des programmes de dépollution à Tanger, Rabat, Tétouan, Tamuda Bay et à Salé, la construction de nouveaux réseaux d’eaux usées ainsi que les travaux dédiés à la prévention des risques d’inondations », a indiqué  le président-directeur général de Veolia Environnement Maroc. Avec un capital social de plus de 2,6 milliards de dirhams, un chiffre d’affaires consolidé de 4,3  milliards de dirhams en 2007, Veolia Environnement Maroc se présente comme un acteur économique de référence, fortement engagé dans le développement économique et social du Royaume.


  Estimations 2007
 Capital social
Plus de 2,6 milliards de dirhams
 Chiffre d’affaires 4,3 milliards de dirhams
 L’un des 1ers donneurs
d’ ordre marocains
 1 milliard de dirhams/an
 Effectif
 Près de 4300 collaborateurs
 Population desservie 3,6 millions d’habitants
 Volumes d’eau distribués par an 124 millions de m3/an
 Volumes d’électricité distribués par an 2,6 kWh / an
Montants des investissements prévus sur toute
la durée des contrats :
    – Amendis
    – Redal
Dont la part dédiée à
l’assainissement liquide
est de :
Plus de 21 milliards DH :
    – 7,6 milliards
    – 13,7 milliards

42% (soit près de 9 milliards DH) 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *