Veolia plonge après un nouvel avertissement

Vers 10h40, le titre perd 19,51% à 18,85 euros tandis que le CAC 40 gagne 1,43%. Dans le même temps, l’indice sectoriel européen progresse de 3,79%. Veolia entraîne dans sa chute Suez Environnement, qui perd 9,10% à 14,89 euros. Le numéro un mondial des services à l’environnement a annoncé dimanche une réduction de ses investissements et a revu en baisse sa prévision de capacité d’autofinancement en 2008 en raison du ralentissement économique dont les effets se font d’ores et déjà sentir dans ses branches propreté et eau. Les dirigeants du groupe ont toutefois indiqué, lundi, lors d’une conférence téléphonique que le groupe maintenait ses objectifs de hausse de 10% du dividende par action versé en 2009 au titre de 2008 et retour sur capitaux employés (ROCE) après impôts de 10% fin 2010 et se sont dit confiants en matière de coût de la dette. Les analystes de Natixis ont qualifié dans une note de «cauchemar» le nouvel avertissement de Veolia sur ses résultats 2008 – le deuxième de l’exercice en cours – et estimé que «la perte de confiance subie par le groupe depuis le début de l’année sera(it) décidément bien difficile à restaurer». Patrice Lambert de Diesbach, chez CM-CIC, a pour sa part écrit : «L’impression ressentie est double avec d’une part un manque de remontée fiable dans les systèmes de contrôle de gestion et un retard considérable dans la décision du management de communiquer vers les investisseurs sur les problèmes rencontrés». «Il est difficilement crédible de penser que le groupe découvre brutalement ces problèmes et que, sur la période mi-août à mi-octobre, ils puissent avoir de telles conséquences sur les résultats annuels», a-t-il ajouté. Veolia Environnement a indiqué dimanche soir dans un communiqué qu’il prévoyait une capacité d’autofinancement opérationnelle 2008 de seulement 4.100 millions à 4.200 millions d’euros, contre 4.163 millions en 2007. Cette fourchette correspond à une variation attendue comprise entre +0,9% et -1,5% alors que Veolia avait dit lors de la présentation de ses résultats du premier semestre le 7 août dernier qu’il tablait sur une croissance de l’ordre de +6% de ses capacités d’autofinancement. Veolia prévoit également de limiter le montant net de ses investissements en 2008 à environ quatre milliards d’euros (contre 6,1 milliards l’année précédente) alors qu’il avait dit tabler sur environ cinq milliards en août dernier. «Nous sommes assez confiants dans la grande résistance de notre modèle économique (…) et dans l’amélioration de la rentabilité du groupe en 2009 par rapport à 2008», a toutefois déclaré lundi lors d’une conférence téléphonique le P-DG du groupe, Henri Proglio. Le directeur général exécutif, Jérôme Contamine, a pour sa part indiqué : «La crise financière ne devrait pas impacter significativement le coût de la dette en 2009». Le coût de financement pour 2008 devrait s’élever entre 5,7% et 5,8%, avait précisé le groupe dimanche.


• Benjamin Mallet (Reuters)

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *