verdissement du système financier africain : Le plaidoyer de CFC

verdissement du système financier africain : Le plaidoyer de CFC

Casablanca Finance City (CFC) et l’Université Tsinghua (Chine) ont co-organisé, récemment à Casablanca, un séminaire international sur le verdissement du système financier africain.

Celui-ci s’est poursuivi par une visite de l’ensemble de la délégation au parc éolien de Tanger le 27 juin. Lors de ce séminaire, Said Ibrahimi,  directeur général de Casablanca Finance City Authority, a expliqué: «Bien que les opportunités sur le continent soient énormes dans plusieurs secteurs, tels que les infrastructures, l’agriculture, l’énergie et autres, l’Afrique n’attire aujourd’hui que 5% des flux financiers verts internationaux», ajoutant que le continent a une chance unique d’accélérer son développement grâce à la finance verte et durable.

«Dans cette perspective, le renforcement des capacités et le développement des partenariats, via des programmes tels que le programme international de leadership en finance verte (GFLP), contribuera à développer la finance verte en Afrique et à augmenter les investissements verts sur le continent», conclut-il .

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *