Vers la reconquête du marché anglais

Vers la reconquête du marché anglais

Un accord de partenariat vient d’être signé entre le gouvernement marocain et la filiale britannique du groupe TUI, « TUI UK ». Cet accord relance le débat sur le marché britannique au Maroc.
C’est en marge du World Travel Market (WTM) que cet accord de partenariat a été signé le 8 novembre 2004. Cette convention, concernant le marché britannique, vient en application de l’accord cadre global signé le 21 juillet 2003 entre le gouvernement et le groupe TUI. Cet accord de partenariat est une occasion pour le Maroc de récupérer petit à petit le marché britannique. Un marché qui renaît ces derniers temps. En effet, selon les propos du délégué de l’Office marocain du Tourisme à Londres; «19.200 Britanniques ont visité le Maroc durant le seul mois de septembre dernier, soit une augmentation de l’ordre de 50 pc par rapport au mois de septembre 2003». Le délégué de Londres ajoute dans ce sens : «Quelques 124.871 touristes britanniques se sont rendus au Maroc entre janvier et septembre derniers, ce qui représente une hausse de 24% par rapport à la même période en 2003 ». Cette hausse témoigne du fait que le Maroc essaie de récupérer les départs à partir des marchés perdus dans le passé. En outre, les spécialistes du secteur laissent entendre que l’arrivée de nouveaux tours-opérateurs sur le marché marocain a eu un effet notoire. C’est une des causes de la hausse des arrivées de touristes anglais au Maroc. Ainsi, la signature de l’accord avec le groupe TUI UK vient s’ajouter à la volonté d’accroître ce pourcentage d’arrivées et de promouvoir la destination Maroc. En vertu de cet accord, le groupe « TUI UK » s’engage à mettre en oeuvre, et ce à compter du 1er novembre 2005, une desserte aérienne régulière au départ des villes de Londres et Manchester vers Agadir. Les professionnels déclarent que ces engagements portent sur des vols réguliers de la compagnie aérienne «Britania aiways » appartenant au groupe « TUI UK ». Cette compagnie a une capacité croissante allant de 20.000 sièges soit 2 fréquences par semaine, la première année 2005-2006, pour atteindre 40.000 sièges au bout de la troisième année, 2007-2008. Ce qui correspond à quatre fréquences par semaine. Les professionnels du secteur sont confiants, quant aux résultats de cet accord de partenariat.
L’optimisme règne. Cette convention vise, selon les concernés, à générer 17.000 touristes, la première année, et 34.000, au bout de la troisième année.
En outre, «Britannia Airways» vient s’ajouter au nombre croissant des nouvelles compagnies aériennes qui relient directement les destinations touristiques marocaines et les principales villes et capitales européennes.
Par ailleurs, le groupe TUI UK «s’engage à investir en partenariat avec l’Office national marocain du Tourisme dans la mise en oeuvre d’un plan marketing global pour la promotion de la destination Maroc sur le marché anglais.
En somme, cet accord, signé avec le groupe TUI UK, vise dans un premier temps à augmenter les arrivées en provenance du marché touristique britannique. Un marché que le Maroc souhaite récupérer, et partant accroître ses arrivées.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *