Vers plus d’investissements des MRE au Maroc

Vers plus d’investissements des MRE  au Maroc

Une cellule d’accompagnement a ainsi été mise en place dans cette optique. Elle a pour mission d’informer et d’orienter les investisseurs potentiels sur les différents  secteurs de l’économie, d’assister les porteurs de projets durant toutes les étapes de réalisation de leurs projets de la conception jusqu’à la concrétisation de leur investissement, mais également d’identifier les formes de partenariats à mettre en place  avec les acteurs  locaux pour inciter et encourager les MRE à contribuer au développement de leurs régions respectives.

Parallèlement, le dispositif d’incitation à l’investissement des MRE au Maroc, MDM invest (MDM pour Marocains du monde), a été reconduit cette année. Dans la pratique, il prévoit une série d’aides financières prévues lors des différentes phases de mise en place des projets. Il s’agit d’abord d’un apport en fonds propres en devises qui dépasse 25% du volume de financement prévu pour le projet, d’une subvention de l’Etat plafonnée à 5 millions de dirhams ainsi que de la possibilité d’un crédit bancaire pouvant atteindre 65% du volume d’investissement.

Ce mécanisme de financement ne concerne cependant pas l’ensemble des secteurs d’activité. Il est uniquement prévu pour les plus vitaux pour le pays, à savoir l’industrie, l’éducation, l’hôtellerie et la santé.  

En termes d’accompagnement et de conseil, les régions connues pour être un centre d’émigration, telles que celles de Nador et de Beni Mellal, font l’objet d’une attention particulière de la part du département de tutelle. Ainsi, les Maisons MRE dans ces deux villes se chargent de fournir un accompagnement régional s’inscrivant dans la politique de proximité de l’administration.

De la même manière, le ministère dispose de partenariats stratégiques dans les pays de résidence qui comptent un grand nombre de marocains. Le projet «Maghrib Entrepreneurs», mis en place avec l’Agence française de développement illustre bien ce type de partenariat. Ce projet assure un accompagnement individuel en faveur de 100 marocains résidant en France porteurs de projets à travers l’information et la sensibilisation en France, mais également l’appui et l’assistance technique au Maroc.

L’expérience a également été menée en Belgique, où le projet MEDMA II en partenariat avec l’Organisation internationale pour la migration, financée par  la coopération belge, se charge de promouvoir l’entrepreneuriat auprès des Marocains de Belgique à travers la mise en place d’un dispositif d’accompagnement adapté.  

Le ministère chargé des MRE propose, par ailleurs, une rubrique dédiée aux investissements sur son portail institutionnel qui rassemble toutes les informations relatives à l’implantation de projets au Maroc.

La Fondation création d’entreprises se charge, quant à elle, de fournir un accompagnement personnalisé pendant les diverses phases de création de l’entreprise : pré, en cours et post-investissement.

Enfin, avec ce même objectif, celui de faciliter les procédures d’investissement au Maroc pour les MRE, le département de tutelle est également en phase de mettre en place un système d’information pour le suivi des projets, ainsi qu’une base documentaire à cet effet. Il s’agira essentiellement de renforcer les capacités internes de l’administration, pour mieux accompagner les migrants souhaitant créer une TPE ou une PME au Maroc.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *