Vers une zone Arabe de libre-échange

La réunion préparatoire de la 72-ème session du Conseil économique et social de la Ligue arabe, qui aura aujourd’hui mercredi au niveau des ministres de l’Economie et des Finances, a appelé, lundi au Caire, à l’accélération du processus de mise en place de la zone arabe de libre-échange. Présidée par la Libye, la réunion a recommandé également l’élimination de tous les obstacles à la mise en place de cette zone qui vise la création d’un grand marché arabe commun et la réalisation de la complémentarité économique inter-arabe, l’objectif étant de relever le défi de la mondialisation et des grands groupements économiques. Le représentant de la Libye, M. Soulaymane Omar Ahnach, qui intervenait lors de cette réunion, a invité les pays arabes à se pencher sur les différents problèmes en suspens qui entravent la réalisation de la zone arabe de libre-échange, évoquant notamment les barrières douanières qui pèsent lourdement sur les échanges de marchandises entre les pays arabes. Pour sa part, le représentant du Liban, président de la précédente session, M. Malik Aassi a appelé les pays arabes à prendre en considération la nouvelle donne dans la région et les évolutions que connaît le monde, invitant ces pays à redoubler d’efforts pour la création d’une entité économique arabe et d’une union douanière, pour arriver en fin de compte à un marché arabe commun. Le représentant de la Palestine, M. Barakat Al Farra a appelé, de son côté, les pays arabes à soutenir l’économie palestinienne pour qu’elle puisse faire face aux retombées négatives de l’occupation israélienne et de la politique du blocus menée par Israël. La zone arabe de libre-échangee sera au centre de la 72-ème session du conseil économique et social, a indiqué le secrétaire général adjoint aux Affaires économiques à la Ligue, M. Abderrahmane Asshibani, soulignant que, six ans après le lancement des premières étapes de la zone de libre-échange, la baisse des tarifs douaniers sur les marchandises échangées entre les pays membres a atteint 20%. La modernisation du Conseil, l’Union douanière arabe, la libéralisation des services, le règlement des litiges économiques et l’accord visant la création de l’organisation arabe des technologies de la communication et de l’information, seront les principaux sujets à débattre lors de La 72ème session du conseil, a indiqué M. Asshibani. Le Maroc est représenté à cette réunion préparatoire par une délégation comprenant des responsables des ministères des Finances, de la Privatisation, de l’Economie et du Commerce extérieur, ainsi que de l’Administration des douanes et impôts indirects.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *