Viande rouge : Un nouveau centre de formation pour les professionnels

Viande rouge : Un nouveau centre de formation pour les professionnels

Coopération entre le Maroc et l’Italie dans le domaine de l’agriculture

Le DG de l’ONSSA a mis en exergue la réussite du croisement industriel des bovins, fruit de la collaboration entre le Maroc et l’Italie. Dans ce sens, le nouveau centre de technologie de transformation de viande rouge est, selon lui, un projet important.

Comment mettre la technologie italienne au service du développement durable de l’agro-industrie au Maroc? Une question à laquelle ont tenté de répondre les participants au séminaire organisé hier au SIAM. Cette rencontre baptisée «La technologie italienne pour le développement durable de l’agro-industrie au Maroc». Roberto Natali, ambassadeur d’Italie au Maroc, a souligné que l’agriculture est un secteur phare pour les deux pays. Il a également précisé que cet événement s’engage à développer davantage une vision responsable de l’agro-business de croissance alternatif surtout dans les pays du Sud, en Afrique notamment, pour lesquels le Maroc représente désormais une référence incontournable. Roberto Natali a également fait savoir que le Maroc est un pays qui a une grande vision en matière d’agriculture. En outre, l’ambassadeur a décrit la participation de son pays au Siam comme «spéciale». Une occasion d’après lui pour renforcer les relations de partenariat entre l’Italie et le Maroc dans le domaine agricole. Pour sa part, Ahmed Bentouhami, directeur général de l’ONSSA, a précisé que cette conférence s’inscrit dans le cadre de la convention signée en 2014 avec l’Italie. Ainsi un centre de technologie de formation dans le secteur de la viande rouge a été mis en place à Meknès pour la formation de 40 professionnels opérant dans le secteur de la viande rouge. Le directeur général de l’ONSSA reconnaît à cet égard que la chaîne des abattoirs au Maroc nécessite une amélioration. Il a ainsi souligné que le secteur se développe mais connaît beaucoup de difficultés.

Il a de même souligné les efforts mis en œuvre pour réactualiser le contrat-programme signé dans ce sens en 2014 avec l’Italie. Il a toutefois mis en exergue la réussite du croisement industriel des bovins, fruit de la collaboration entre le Maroc et l’Italie. Dans ce sens, le nouveau centre de technologie de transformation de viande rouge est, selon lui, un projet important «parce que la filière a besoin de la formation que va offrir ce centre. Elle a également besoin de former ses professionnels dans les métiers de viande rouge et dans la transformation et de valorisation des viandes rouges. Ce projet qui va coûter 2,5 millions de dirhams est très utile également pour l’interprofession de la filiale puisqu’il va former 40 jeunes chaque année qui vont certainement démultiplier leur savoir-faire dans les différentes régions du pays». Avant de conclure que ce centre sera opérationnel dans quelques jours.

Présente en force au SIAM, l’Italie expose son savoir-faire en matière de production de machines et équipements professionnels pour l’entretien et la réalisation d’espaces verts et de jardinage, la conception et réalisation de bâtiments pour l’élevage, ou encore la production de machines agricoles. 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *