Visite au Maroc de Daniel Yohannes, président-directeur général du MCC

Visite au Maroc de Daniel Yohannes,  président-directeur général du MCC

Daniel Yohannes, président-directeur général de l’institution américaine Millennium Challenge Corporation (MCC), a effectué une visite au Maroc pour s’enquérir des projets de développement financés par le contribuable américain au Maroc à hauteur de 700 millions de dollars. C’est ainsi qu’après avoir rencontré lundi 11 juin Abdelilah Benkirane, chef de gouvernement, le ministre de l’agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch, et celui de l’artisanat, Abdessamad Qaiouh, le PDG du MCC s’est rendu mardi à Fès pour constater l’avancement de l’opération de réhabilitation de la place Lalla Yeddouna et des sites historiques financés dans le cadre du programme «Artisanat et Médina de Fès».
«Nous nous félicitons de voir que les projets du programme MCC au Maroc ont atteint des stades avancés, toutefois le plus difficile est justement cette dernière ligne droite qui demande un engagement sans faille et un travail rigoureux et acharné», a indiqué à ALM M. Yohannes, émettant l’espoir que les travaux d’aménagement et de restauration des sites historiques, financés dans le cadre du programme «Artisanat et Médina de Fès», s’achèveront au plus tard dans les quinze mois prochains. En effet, ce programme fait partie du compact I du MCC Maroc qui arrive à terme en août 2013.
Mais la reconduction d’un deuxième compact MCC Maroc est-elle possible ? A cette question le PDG du MCC répond qu’il est aujourd’hui prématuré d’envisager une telle reconduction et que plusieurs paramètres entrent en jeu. «Il faut d’abord réaliser tous les projets du compact I et qui concernent l’arboriculture fruitière, la pêche artisanale, l’artisanat, l’alphabétisation et la formation professionnelle, le service de micro-crédit. Il faut surtout s’assurer que ces projets ont effectivement bénéficié aux 600.000 familles marocaines ciblées et amélioré leur condition de vie». Autre paramètre évoqué par M. Yohannes, celui de la crise. Selon lui, il y a aussi la crise internationale qui vient compliquer le déblocage d’énormes fonds et permet de moins en moins aux contribuables américains de financer des projets de développement internationaux à grande échelle. Notons que sur les 24 pays qui ont bénéficié des fonds du Millennium Challenge Corporation, trois seulement ont eu droit à une deuxième édition. Il s’agit du Ghana, de la Géorgie et du Cap-Vert.  Par ailleurs, dans le cadre de cette visite initiée par l’Agence du partenariat pour le progrès (APP) qui gère le programme du MCC au Maroc, le directeur exécutif de l’institution américaine a visité la place Lalla Yeddouna. Cette dernière après l’opération de restauration deviendra un centre urbain aux usages éducatif, artisanal, commercial et d’habitation visant le développement artisanal et touristique de la Médina de Fès. Ce programme de restauration cible également des circuits touristiques appelés à subir une opération de mise à niveau, dont les Fondouks Al Baraka, Chemmaîne, Sbitrienne et Stawniyine situés dans la médina de Fès.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *