Visite du Roi Don Felipe VI et de la Reine Dona Letizia : L’Espagne, un partenaire économique de premier plan

Visite du Roi Don Felipe VI et de la Reine Dona Letizia : L’Espagne, un partenaire économique de premier plan

Les liens historiques et économiques entre le Maroc et l’Espagne sont impérissables. En témoigne la visite de Leurs Majestés le Roi Don Felipe VI et la Reine Dona Letizia, Souverains du Royaume d’Espagne, qui va ouvrir de nouvelles perspectives entre les pays des deux rives de la Méditerranée.

Cette visite officielle, la première de SM Felipe VI au Maroc et la troisième du genre d’un Souverain espagnol au Maroc après celles de 1979 et 2005, procure une spécificité particulièrement solennelle à la relation entre nos deux pays, a souligné Karima Benyaich, ambassadeur du Royaume à Madrid.

«SM le Roi Mohammed VI, que Dieu l’assiste, et SM le Roi Felipe VI partagent une vision stratégique et la même détermination de faire de la relation entre les deux pays voisins un exemple de partenariat Nord-Sud, solide et novateur en faveur du bien-être des deux pays, contribuant ainsi à la paix, la stabilité et la prospérité dans le bassin méditerranéen et la façade atlantique», explique-t-elle. L’ambassadeur du Maroc en Espagne a également expliqué que la relation Maroc-Espagne se distingue aujourd’hui par la volonté commune des deux pays d’inscrire le cadre bilatéral dans la continuité et la durée, «en vue de transcender les contingences politiques respectives et de promouvoir davantage une relation d’Etat à Etat sur la base des valeurs communes et d’ambitions partagées».

«Près d’un million de Marocains vivent en Espagne. Ils forment une communauté très active, intégrée et qui demeure un formidable moteur pour la croissance et le développement des deux pays», ajoute-t-elle. Par ailleurs, la proximité géographique a permis entre autres l’implantation de plus de 1.000 entreprises espagnoles au Maroc. Cette dynamique a contribué à augmenter les flux commerciaux bilatéraux entre les deux pays. Pour la 6ème année consécutive, l’Espagne est le premier fournisseur et client du Maroc. Ce rapprochement se traduit également sur les plans politique et diplomatique. Dès lors les partenariats se multiplient.

En 2018, les flux commerciaux dépassent 12 milliards d’euros. Grâce à cette dynamique, les échanges commerciaux devraient doubler au cours des prochaines années, en raison de la croissance à deux chiffres des flux commerciaux bilatéraux. La dynamique de la coopération économique entre l’Espagne et le Maroc a donc permis aux deux pays voisins de devenir des partenaires commerciaux et financiers importants. Les relations commerciales maroco-espagnoles sont, de plus en plus, un exemple d’équilibre et de complémentarité. «Le taux de couverture des importations par les exportations est passé de plus de 170% en faveur de l’Espagne en 2012 à 122% en 2016, ce qui confirme le progrès réalisé en faveur du développement des échanges commerciaux bilatéraux, en tirant profit des avantages comparatifs de chaque pays et en renfonçant la compétitivité et la création de richesse dans les deux économies», indique Houda Benghazi, directrice du Conseil économique Maroc-Espagne (CEMAES) ajoutant que le Maroc est aussi considéré comme le pays africain où l’entreprise espagnole investit le plus, avec plus du tiers des investissements directs étrangers (IDE) engagés par le pays ibérique en Afrique.

D’un autre côté, «les entreprises marocaines ont pu développer une expérience importante en Afrique, qui pourrait être très bénéfique pour leurs homologues espagnoles qui veulent réussir leur entrée sur le marché africain», estime la directrice du Conseil économique Maroc-Espagne (CEMAES). Pour les prochaines années, d’importantes opportunités de renforcement du partenariat entre le Maroc et l’Espagne existent et de nombreux chantiers structurants lancés au Royaume peuvent attirer donc les investisseurs espagnols, en particulier dans les secteurs porteurs des énergies renouvelables, des services d’ingénierie, de l’automobile et du tourisme.

Échanges commerciaux : Une hausse annuelle de 11,5% entre 2010 et 2017

Entre 2010 et 2017, les échanges commerciaux entre le Maroc et l’Espagne ont enregistré une progression annuelle de 11,5%, soit une multiplication par 2,3, selon la Direction des études et prévisions financières (DEPF). Dans le détail, les échanges bilatéraux sont passés de 22,3 milliards de dirhams en 2000, à 56,9 milliards DH en 2010 et à 132,7 milliards DH en 2017.

Ainsi, le commerce bilatéral est en hausse de 13,2% en 2017 par rapport à une année auparavant, sous l’effet conjugué de la hausse des exportations marocaines vers l’Espagne de 11,3% et de celle des importations du Maroc en provenance de ce pays de 14,9%. 23,7% des exportations marocaines sont à destination d’Espagne en 2017.

Pour les importations marocaines en provenance d’Espagne, elles ont atteint 73,8 milliards DH en 2017 (en hausse de 14,9% par rapport à 2016). Dans le même sens, le premier poste d’acquisition est celui du gas-oils et fuel-oils avec une part de 11,7% du total des importations en provenance d’Espagne en 2017, suivi des moteurs à pistons, autres moteurs et leurs parties (17,8%). Par ailleurs, le Maroc représente 2,8% des importations de l’Espagne en provenance du monde en 2017 contre 1,9% en 2010.

Avec MAP

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *