Vivendi Environnement réunit son conseil de surveillance

Vivendi Environnement n’a pas précisé l’heure exacte du début de la réunion de son conseil d’administration, organisée à la veille de la publication de ses résultats semestriels et à l’avant-veille des annonces stratégiques de sa maison mère. VE n’a pas non plus indiqué si ce conseil se tiendrait en début, en milieu ou en fin d’après-midi.
L’action VE était en repli lundi matin à la bourse de Paris. A 11h32 locales (9h32 GMT), le titre VE perdait 5,69%, à 19,24 euros, dans un marché où l’indice CAC 40 perdait 0,63%. L’action VU était également à la peine, cédant 5,38%, à 12,30 €.
L’ex-Pdg médiatique et contesté de VU, Jean-Marie Messier, limogé début juillet, pourrait participer au conseil de surveillance de VE lundi. M. Messier reste en effet membre de conseil qu’il préside toujours. Mais M. Messier devrait être démis lundi de la présidence du conseil de surveillance de VE et remplacé par Jean-René Fourtou, son successeur à la tête de VU. M. Fourtou, qui n’était pas membre du conseil de VE, y fera son entrée lundi à la place d’Eric Licoys, démissionnaire et ex-membre de la garde rapprochée de M. Messier.
Ce dernier, s’il choisit de ne pas démissionner du conseil de VE, peut conserver son mandat dans cette instance car seule une assemblée générale des actionnaires de VE peut l’en exclure. Selon le quotidien économique La Tribune, VE devrait annoncer à l’issue de son conseil de lundi « le remplacement de trois membres de son conseil » : Catherine Gros, ex-directrice de la communication de VU, et Guillaume Hannezo, ancien directeur financier de VU, ainsi que M. Messier.
Si Mme Gros et M. Hannezo, proches de M. Messier, ont tous les deux « annoncé leur démission » de ce conseil, l’ex-Pdg « n’avait toujours pas envoyé sa lettre (de démission) vendredi », écrit La Tribune. M. Messier « doit normalement présider le conseil de VE (lundi) pour la dernière fois », indiquent Les Echos.
Mais, souligne La Tribune, au-delà des questions de personnes, le conseil de surveillance de VE lundi « attendra de Jean-René Fourtou des précisions sur l’avenir » de cette filiale de services. Mercredi, dans son exposé stratégique, M. Fourtou devrait annoncer la prise de contrôle de la filiale de téléphonie fixe et mobile Cegetel, ainsi que la cession du pôle édition, sauf les jeux.
A terme, VU devrait aussi émanciper VE, qui représente encore près de la moitié du chiffre d’affaires global du groupe. VU s’est engagé en juin à conserver pendant 18 mois les 40,8% qui lui restent dans VE.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *