Vu au SIAM : Mega stand de 1.300 m2 pour OCP

Vu au SIAM : Mega stand de  1.300 m2 pour OCP

OCP met en avant son expertise et ses solutions innovantes. Au SIAM 2018, le Groupe n’a pas lésiné sur les moyens. Il a aménagé un stand de plus de 1.300 m² couvrant les univers institutionnel, industriel et agricole du Groupe afin de faire découvrir au visiteur les techniques utilisées dans ses segments d’activité.

Dans un style épuré et futuriste, le stand met en exergue la contribution d’OCP au développement de l’agriculture au Maroc et en Afrique. L’Office a réservé des espaces qui représentent son engagement en faveur du développement d’une agriculture durable en Afrique. «Le Groupe OCP accompagne ce secteur vital pour l’économie du Maroc et de l’Afrique et constitue un soutien privilégié du Plan Maroc Vert (PMV), auquel il apporte une contribution active», explique l’Office. Cet engagement se traduit par des actions comme la mise à disposition du marché, les engrais nécessaires à l’amélioration des récoltes et au développement des exploitations agricoles. Sur le terrain, les recommandations de la carte de fertilité des sols, élaborée en partenariat avec le ministère de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts ont donné lieu à 11 formules d’engrais adaptées aux besoins réels des sols (NPK-Blend). En matière d’accompagnement, le Groupe met à la disposition des agriculteurs ses formules d’engrais adaptées. Plus encore, un large dispositif de proximité au profit des agriculteurs est proposé afin de leur permettre d’adopter les meilleures pratiques agricoles.

Afrique : 2,7 millions de tonnes d’engrais pour les petits agriculteurs

Au niveau du continent africain, le Groupe OCP accompagne les petits agriculteurs. Il met à leur «disposition le bon engrais, au bon endroit et au bon moment», souligne le Groupe. Dans ce sens, plusieurs pays africains bénéficient de l’expertise de l’Office dans le domaine tels que l’Éthiopie, la Côte d’Ivoire, la Zambie, la Tanzanie, le Sénégal, le Bénin, le Cameroun, ou encore le Kenya. En 2017, l’Office a mis à la disposition des agriculteurs des pays africains pas moins de 2,5 millions de tonnes d’engrais. L’objectif étant de répondre à leur besoin grandissant en fertilisation des sols. Mais pas seulement, 65.000 agriculteurs africains ont bénéficié des projets d’accompagnement d’OCP Africa tels qu’OCP School Lab et Agribooster. Ce type de programmes permet de soutenir les petits agriculteurs en leur offrant des  formations, un accompagnement technique, de la vulgarisation des pratiques de fertilisation raisonnée ainsi que la facilitation de l’accès aux intrants de qualité et les  services financiers.

Innovation : Des solutions sur mesure pour les agriculteurs

OCP assure un accompagnement à l’agriculture marocaine et africaine également à travers l’innovation et la recherche & développement. En témoigne l’appui de l’Université Mohammed VI Polytechnique (UMVIP). Dans cette perspective, le Groupe contribue à l’émergence de nouvelles techniques et solutions innovantes en faveur de l’agriculture. A cet égard  l’UMVIP met en exergue de nouvelles techniques et bonnes pratiques agricoles par le biais de ses différentes formations adaptées aux besoins des agronomes et de l’agriculture. De même, des laboratoires d’expérimentation «living labs» dans plusieurs villes du Maroc et un projet de ferme expérimental à Benguerir sont dédiés à l’innovation.

Pour mieux servir l’agriculteur, des solutions innovantes sont aussi mises en place telles que Smart Blender, une unité de production de proximité qui offre des engrais NPK Blend adaptés aux besoins. Elle offre pour les besoins d’une culture donnée et d’une parcelle donnée un engrais NPK-Blend sur mesure pour une rentabilité optimale. Cette innovation est doté «d’un système de recommandation intelligent qui, sur la base des analyses des sols, apporte une recommandation de fertilisation adaptée aux besoins en macro et micro éléments de la parcelle et de la culture», précise le Groupe. OCP présente également lors du SIAM la solution SoilOptix. C’est un dispositif de précision «basé sur la technologie gama et qui permet de scanner la parcelle et d’offrir des cartes haute définition de sa composition en macro et micro éléments. Le SoilOptix, combiné avec l’analyse du sol, permet une meilleure connaissance des besoins des sols et contribue ainsi à améliorer les rendements tout en préservant les ressources», explique l’Office.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *