VW compte licencier 6000 employés des ses usines brésiliennes (Presse)

Outre cette compression du personnel qui concernera environ le 1/4 de l’effectif du groupe au Brésil (22.000), une des cinq usines du groupe dans le continent sud américain sera également fermée, croient savoir les mêmes sources.

De Wolfsburg (centre de l’Allemagne) où se trouve le siège du groupe, la direction a qualifié ses informations  »de pures spéculations », ajoutant que si restructuration il y a, cela concerne la filiale dont le siège se trouve à Sao Paulo. La semaine dernière, le président du directoire avait cependant estimé nécessaire une adaptation des capacités de production des usines se trouvant au Brésil où la réévaluation de la monnaie pèse sur le coût des matières premières et plombe les exportations.

La filiale brésilienne du groupe, plus grand exportateur de véhicule du pays, connaît des problèmes du fait de la force de la monnaie locale, Cruzado, par rapport au dollar et à l’euro qu’accentuent poids de la masse salariale et prix des matières premières.

Les managers de la filiale, qui produit 500.000 véhicules par an, estiment que les usines peuvent renouer avec le profit, en 2007, à condition de réduire les frais et partant d’améliorer la compétitivité.

Les exportations peuvent augmenter de 40 PC par rapport à 2005, année durant laquelle 260.000 véhicules avaient été vendus à l’étranger, notamment en Amérique latine, aux USA, au Canada et en Europe, estiment-ils.

La filiale détient 22, 3 Pc du marché des voitures au Brésil, lequel avec 380.000 livraisons, se retrouve au 3-ème rang des plus importants débouchés de VW après l’Allemagne et la Chine.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *