Wafasalaf : 57% des seniors marocains ne sont pas préparés à la retraite

Wafasalaf : 57% des seniors marocains ne sont pas préparés à la retraite

L’Observatoire Wafasalaf vient de dévoiler les résultats d’une étude faite auprès des seniors marocains.

Cette étude a mis en avant la places des seniors dans la société, leur source de revenu, leur rapport à la retraite, leur mode de vie, leurs activités, leur santé, la fréquentation des médias et enfin comment ils gèrent leurs consommation, dépense et équipements. Le chiffre le plus alarmant est celui du nombre de seniors qui n’étaient pas préparés à la retraite. Bien qu’il s’agisse d’une étape cruciale dans la vie d’une personne, l’étude démontre qu’une grande majorité (57%) n’a pas préparé sa retraite. Seuls 43% des concernés l’a fait et ce, parfois, avant l’âge de 40 ans.

Ce qui a été remarqué est que certains AB ont aussi acquis une résidence secondaire dans une autre ville en prévision de leur retraite. Une minorité a investi dans l’immobilier pour se constituer une rente et compléter la pension de retraite. Mais pour la majorité de ceux qui ont atteint les 60 ans, la priorité était l’achat d’un bien immobilier avant la retraite afin d’assurer leur avenir. Quant à ceux qui n’ont pas préparé leur retraite, ils justifient ce manque d’intérêt par le fait de ne pas voir le temps passer, ou que les conditions étaient tellement bonnes qu’ils n’ont pas eu le réflexe de se projeter dans la période post-vie active et se préparer financièrement.

D’autres étaient tellement impliqués dans le travail qu’ils ont oublié de constituer le dossier de retraite et entamer tôt les démarches administratives. Mais la principale cause est que les Marocains n’ont pas cette culture de se préparer à la retraite. En ce qui concerne la place du sénior dans la société, la majorité des personnes interrogées lors du sondage se considère globalement bien entourée et bien valorisée. Le seul problème étant que ces seniors souffrent de difficultés financières et d’une protection sociale insuffisante. Autre aspect important de l’intégration des personnes âgées de 60 ans et plus est le rapport avec la famille. En effet, pour le sénior marocain, la famille reste l’institution la plus importante pour sa stabilité, mais aussi la principale source de plaisir. Après la famille, la plus grande préoccupation des seniors est celle de la santé.

En effet, être en mauvaise santé semble préoccuper 90% des seniors concernés par le sondage, suivi de près par la baisse du pouvoir d’achat. Un pouvoir d’achat qui baisse étant donné que les personnes âgées de 60 ans et plus ont comme principales sources de revenus la pension et le soutien de la famille proche, ce qui limite leurs dépenses. En ce qui concerne les crédits, il semblerait que les seniors soient principalement intéressés par les crédits à la consommation. Sur les 508 seniors interrogés, 16% ont des crédits, et parmi ces 16%, 42% ont contracté un crédit consommation.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *