Wafasalaf roule pour la Logan

Wafasalaf roule pour la Logan

Le très attendu, et juteux, marché de financement de la voiture « économique » Logan a été attribué à la société de crédit à la consommation, Wafasalaf. Désormais, une convention lie le constructeur Renault à la filiale d’Attijariwazf bank. Plusieurs opérateurs du secteur étaient en lice pour ce projet. Finalement, l’offre Wafasalaf a fait la différence. «En tant que leader du financement automobile au Maroc, il va de soi que Wafasalaf accompagnera le développement des ventes de la Logan», estime Soumia Alami, Directeur marchés auto et EDM à Wafasalaf.
Toutefois, selon ses concurrents, l’offre Wafa a péché par sa générosité vis-à-vis du fabricant, à l’opposé des pratiques du marché.
En réponse au cahier des charges, Wafasalaf a consenti un taux de 4% en faveur du fabriquant. Un tel taux est jugé élevé par la place, alors que le concurrent Sofac Crédit s’est contenté de 2%. Faux, rétorque Soumia Alami. «Wafasalaf n’a jamais consenti un tel taux au fabricant qui pourra également démentir cette information», tient-elle à préciser.
De son côté, Renault Maroc se refuse à tout commentaire : «la seule information que nous pouvons confirmé est bien l’accord qui nous lie désormais à Wafasalaf», explique son responsable communication. Autre confidence, selon des sources sûres, un terme de l’accord porte sur le partage du montant rétrocédé entre les deux acteurs ! Information non-confirmée des deux côtés. De manière classique, ce type de conventions obéit à la logique d’un taux minimum appliqué au client qui recourt au financement à crédit, en plus des frais du dossier. Généralement, les frais du dossier offrent une plus grande marge de manœuvre pour communiquer sur les taux zéro.    
Côté chiffre, aucun montant ne peut être avancé que tenant compte de la nature de financement sollicité. Entre un financement à 100%, 70% ou 60%, la production d’une société de crédit diffère. Les produits d’intérêt pour la société tiennent aussi compte du type de financement : crédit à la consommation, location avec option d’achat ou autre. La seule information sûre est que Renault projette de monter et vendre localement 15 000 Logan par an. Cette nouvelle donne est de nature à changer la vie de Wafasalaf. Après le parachèvement de la fusion avec Crédor, le cap est désormais mis sur la production. Récemment, comme révélé par ALM, la société récupérera le financement des grandes surfaces Marjane.
Selon ses responsables, Wafasalaf est déjà aux standards internationaux en matière de gestion des financements automobiles. En effet, Wafasalaf bénéficie d’une expérience de plus de 15 ans dans le domaine du score de la clientèle, ce qui lui permet d’offrir le meilleur service en termes de financement et de délais. Pour le directeur marchés auto et EDM à Wafasalaf, la très bonne maîtrise par Wafasalaf de ce métier lui avait déjà permis d’accompagner le développement de la voiture économique lancée par Fiat en 1996. «à telle enseigne, qu’une voiture économique Fiat sur trois a été financée par Wafasalaf !», précise Soumia Alami.
En effet, depuis 1996, Fiat Auto Maroc et Wafasalaf se sont associées pour créer la marque Fiatsalaf. En amont de Fiatsalaf, il y avait  surtout la volonté de proposer à la clientèle le meilleur financement pour l’acquisition d’une voiture Fiat. Les différentes formules de crédit Fiatsalaf ont été distribuées par tous les concessionnaires FIAT.
Avec Renault, il faut s’attendre à une formule identique, mais assurément revue et corrigée. Le constructeur français a développé une expertise inégalée dans le domaine. Ses partenariats avec les spécialistes financiers de références, le dotent d’un savoir-faire unique. Il y va de la réussite du lancement de la Logan pour qui les fortes ambitions nourries dépendent de moyens d’accompagnement irréprochables.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *