«WeCasablanca» : Le nouveau visage de la métropole

«WeCasablanca» : Le nouveau visage de la métropole

Il s’agit de la première ville africaine à avoir une marque territoriale

C’est une phase de la stratégie ayant fait l’objet d’une convention ratifiée en septembre 2014 et portant sur une enveloppe globale de 300 millions de dirhams.

A l’instar des grandes métropoles, Casablanca se dote de sa propre signature. «WeCasablanca» est désormais la nouvelle approche territoriale de la capitale économique du Royaume. A travers cette nouvelle marque, Casablanca s’inscrit dans le «City branding». Une forme de marketing urbain qui vient consolider son attractivité, accélérer son essor économique et la hisser en tant que Global City. L’annonce de la nouvelle identité de Casablanca a valu à Abdelaziz El Omari une belle sortie médiatique. Le maire de la ville a dévoilé les grandes lignes de cette stratégie d’attractivité, fruit de 15 mois de concertation entre différentes parties prenantes. «Il s’agit d’une première en Afrique. Après une longue réflexion et de nombreuses séances de travail, nous avons réussi à mobiliser l’ensemble des acteurs du territoire autour d’une vision forte et fédératrice», explique Abdelaziz El Omari. Interrogé sur le coût global de cette vision, le maire a indiqué à ALM que «la marque territoriale est une phase de la stratégie ayant fait l’objet d’une convention signée en septembre 2014 devant le Souverain et portant sur une enveloppe globale de 300 millions DH. La ville de Casablanca et la Région y contribuent respectivement à hauteur de 5 millions de dirhams. L’étude lancée dans le cadre de la marque a, en elle-même, coûté 3,6 millions de dirhams».

Marque territoriale : The process

C’est Casablanca Events et Animation qui s’est chargée de la mise en place de ce projet. La société de développement local a conduit tout un processus afin de diagnostiquer l’attractivité de Casablanca et d’identifier un plan d’action opérationnel qui accompagnera cette transition. Le travail de terrain s’est articulé autour des focus groups, d’entretiens avec les grands opérateurs de la ville, des benchmarks ainsi que d’enquêtes auprès de la population casablancaise. Selon Mohamed Jouahri, directeur général de Casablanca Events et Animation, les travaux menés dans le cadre de ce projet ont permis d’élaborer des messages clés du positionnement de la ville ainsi que de la gouvernance de la marque «WeCasablanca». Notons que l’élaboration du diagnostic d’attractivité de Casablanca a nécessité la mobilisation de 300 personnes. 7 focus groups ont été constitués regroupant des représentants des différentes catégories socioprofessionnelles de la ville. De même, 50 entretiens stratégiques ont eu lieu avec des acteurs économiques, sociaux, culturels, associatifs ainsi qu’avec les Casablancais résidant à l’étranger. En outre, 6 benchmarks internationaux ont été réalisés afin de s’inspirer des expériences de Singapour, Lyon, Amsterdam, Londres, Istanbul et Barcelone.

Casablanca entre contrastes et opportunités

De belles perspectives se tracent pour la métropole qui représente 30% du PIB national, et 45% de l’industrie marocaine. Toutefois, de lourds défis sont à relever. Casablanca est, avant tout, une ville de contrastes. Les Casablancais ayant répondu aux enquêtes de Casablanca Events et Animation ont relevé les déséquilibres urbains marqués par des infrastructures et des transports inadaptés et des poches d’insalubrité au cœur de la ville et dans sa périphérie. Ils étaient nombreux à déplorer un cadre de vie pénalisé par la pollution, la bureaucratie pesante et l’offre limitée de soins. Les Casablancais ont, par ailleurs, plaidé pour la nécessité d’un renouvellement industriel et le renforcement de l’innovation. «Certes , nous avons nos forces, nos opportunités et faiblesses. Nous sommes conscients en tant qu’élus de la lourde tâche qui nous attend : celle de régler beaucoup de problèmes. Je pense que cette nouvelle stratégie est un très bon démarrage pour initier à Casablanca un grand effort de développement. Elle fera de Casablanca un élément d’attractivité des investisseurs et un outil de création de valeur pour les Casablancais», explique pour sa part Moncef Belkhayat, vice-président de la Région Casablanca-Settat. Ainsi, des axes d’amélioration ont été identifiés dans le cadre de cette nouvelle vision territoriale de Casablanca. Le but étant d’affirmer le leadership de la ville, de réconcilier Casablanca avec ses habitants et de promouvoir les valeurs de partage et de tolérance. Selon les autorités, «WeCasablanca» est une marque qui rassemble les Casablancais autour de l’ouverture et l’humanisme, de l’agilité et la diversité, l’énergie et la détermination ainsi que l’innovation et création.

Casablanca :Les six valeurs à retenir

  Casa, citoyenne du monde

Une métropole mondiale, un hub africain de référence qui connecte le Maroc et l’Afrique

au reste de la planète. Une terre de rencontres fécondes, d’échanges et de diversité.

  Casa, entre tradition et modernité

Ville moderne et à la fois attachée à la culture ancestrale du pays. Cela est visible dans tous

les rayons de la ville quotidienne : culture, architecture, production artistique, etc.

Cependant, ces contrastes deviennent parfois dissonants.

  Casa, ville laboratoire

Casablanca a souvent été pionnière. La ville a souvent accueilli les expériences pilotes.

C’est une ville qui inspire, qui libère les énergies, où les rêves de réussite sont permis.

L’étude révèle cependant que les possibilités de création ne sont pas les mêmes pour tous.

  Casa, l’effervescente

Incitante, motivante, dynamique, jeune… Casablanca est une ville en constant mouvement.

Mais cette effervescence a un prix : l’étude révèle que la métropole peut également arborer

un visage chaotique, avec une circulation difficile et une urbanisation pas toujours maîtrisée.

  Casa, ville d’opportunités

Grâce à son essor économique, Casablanca est un territoire de croissance, d’opportunité

et d’investissement. La ville où tout est possible… mais pas pour tout le monde,

révèle l’étude du profil identitaire de la métropole.

  Casa, accueillante et ouverte

Terre d’accueil, de tolérance et d’échanges… La métropole intériorise les différences culturelles

et sociologiques de ses habitants pour faire naître l’identité casablancaise. Mais cela ne se fait

pas sans travers. L’étude révèle une montée de l’individualisme et une diminution de la solidarité.

Le profil visuel de «WeCasablanca»

visuel-wecasablanca

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *