Wincor Nixdorf : 26% de croissance

Satisfaisants. C’est ainsi que les managers de Wincor Nixdorf jugent les résultats de l’année fiscale arrêtée au 30 septembre 2001. Ce fournisseur de solutions et services liés aux technologies de l’information auprès des grands comptes, notamment les banques et les entreprises de grande distribution a clôturé l’exercice avec un chiffre d’affaires de 1,46 milliard d’euros, soit une progression de 9 %. Sa filiale marocaine a réalisé quant à elle un chiffre d’affaires de plus de 180 millions de DH. Une progression de l’ordre de 26 % par rapport à l’exercice écoulé résultant essentiellement de l’expérience que la filiale du groupe allemand a pu capitaliser sur le marché local. Pour y arriver, la société a choisi de se recentrer sur son métier de base qu’est la vente de guichets automatiques, l’équipement des agences bancaires, la conception de solutions monétiques…. Aussi, pour activer son processus de développement, elle a noué des partenariats portant sur des solutions telle que Global Banking Delta sur la base duquel cinq banques travaillent déjà.
L’équipe de la filiale marocaine est composée d’une centaine de personnes. La majorité est affectée à la division services. A ce niveau, disposant de douze centres régionaux de maintenance, Wincor Nixdorf Maroc prévoit d’en avoir une vingtaine au terme de l’année en cours. Dans un souci de proximité, elle a lancé un site e-business en partenariat avec la société Maroc Télécommerce, spécialisé dans le commerce électronique. Ce site orienté Business to Business est dédié dans un premier temps aux seules banques. Son accès sera élargi par la suite à l’ensemble de sa clientèle.
Au niveau international, le groupe bénéficiant de l’expérience qu’il a accumulé sur le créneau de la banque et de la distribution et recherche d’assistance au niveau des changements opérationnels pour se lancer dans des activités qui lui sont nouvelles. Il s’agit notamment des services postaux, la loterie, et le marché de l’hôtellerie. Sa stratégie de diversification se poursuit dans la mesure où le groupe annonce publiquement sa volonté de « devenir un fournisseur de solutions globales, en mettant l’accent sur le développement de ses activités de services, solutions et consulting ».
Côté investissement, le poste qui est le plus privilégié de l’injection de fonds est incontestablement la recherche et développement. Quelque 52 millions d’euros lui ont été alloués en 2001. Environ 26 millions d’euros ont été investis dans la construction et la modernisation de ses usines, l’amélioration de son matériel, ses structures et ses installations techniques.
De nombreux sites du groupe ont été concernés par ces projets. Sont à citer les sites de Paderborn, Berlin, Francfort, Singapour et Djakarta. Le Maroc ne constitue pas encore un site stratégique pour le groupe.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *