World Food Moscow: Le Maroc prospecte le marché russe

World Food Moscow: Le Maroc prospecte le marché russe

Le Maroc prend part, aux côtés d’une soixantaine de pays, au salon international de l'agroalimentaire "World Food Moscow" qui a ouvert ses portes, lundi 15 septembre 2014 à Moscou. 


La participation du Maroc, première du genre, à cette manifestation internationale a pour but de prospecter les moyens de pénétrer le marché russe et  renforcer les relations économiques bilatérales. Il est également question d’explorer de nouvelles opportunités d'investissement, consolider la présence des produits marocains sur ce marché et conclure des partenariats dans d'autres secteurs, notamment l'huile d'olive et les produits du terroir.
 S'étalant sur une superficie de 256 m2, le pavillon marocain accueille une vingtaine d'entreprises représentant les secteurs des agrumes, de l'huile d'olive et des produits du terroir.

Organisé du 15 au 18 septembre, ce salon annuel accueille des milliers de sociétés en provenance de 69 pays, qui viennent à la rencontre des grossistes, distributeurs, restaurateurs et industriels de la Russie.



Considéré comme l'un des plus importants salons de l'agroalimentaire, le "World Food Moscow" constitue une plateforme d'échange et de prospection de nouvelles opportunités commerciales au niveau international.

Avec une population de 143 millions d'habitants, la Russie est le 9ème marché au monde. Les consommateurs locaux dépensent jusqu'à 80 % de leurs revenus en biens de consommation, dont 50 % pour les produits alimentaires.

Ce salon constitue une opportunité pour renforcer la présence des entreprises marocaines sur le plus grand marché de l'Europe de l'est, en vue d'augmenter le volume des exportations des produits alimentaires nationaux.

 A noter que les produits alimentaires représentent 97 % des exportations marocaines vers la Russie, alors que les hydrocarbures représentent 87 % des importations.

En 2013, les produits alimentaires ont représenté 14 % des échanges commerciaux entre le Maroc et la Russie, soit 2,6 milliards de dirhams.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *