Zone Euro : La croissance de l’activité privée a stagné en août

La croissance de l’activité privée a stagné en août dans la zone euro et reste à un plus bas de près de deux ans, selon une première estimation mardi de l’indice PMI des directeurs d’achats, ce qui fait peser des craintes sur l’activité au troisième trimestre. L’indice composite, qui synthétise l’activité dans les secteurs des services et manufacturier, s’est inscrit en août à 51,1 points comme le mois précédent, a annoncé la société Markit. Il s’agissait de son plus bas niveau en 22 mois. Un indice au-dessus de 50 points signifie que l’activité progresse. Quand l’indice baisse mais reste au-dessus de ce seuil, cela signifie que la croissance ralentit. «Les données laissent entrevoir que la croissance économique du troisième trimestre pourrait se révéler encore plus faible que la décevante augmentation de 0,2% enregistrée au deuxième trimestre», estime Chris Williamson, chef économiste pour la société Markit.
A cette crainte, s’ajoute le risque d’une «quasi-stagnation de l’activité en Allemagne, jusqu’ici l’un des moteurs principaux de la croissance de la zone euro», souligne-t-il. La stagnation enregistrée en août dans la zone euro tient au ralentissement de l’activité dans les services comme dans l’industrie. En outre, le volume des nouvelles commandes a enregistré sa première baisse depuis deux ans. Cet élément combiné aux «inquiétudes croissantes liées aux perspectives économiques et à la crise financière en zone euro entraînent un effondrement de la confiance des entreprises», affirme l’économiste de Markit.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *