Zoom sur les principaux produits vendus à l’export

Zoom sur les principaux produits vendus à l’export

Plus de 26 millions de tonnes de marchandises marocaines écoulées sur le marché international en 2016

Les exportations en médicaments et autres produits pharmaceutiques se sont chiffrées à 969,72 millions DH en hausse de plus de 46,5 millions DH par rapport à la valeur atteinte l’année passée.

Au moment où elles ont tiré la croissance commerciale une année auparavant, les exportations ont vu leur rythme ralentir en 2016. Le Royaume aurait enregistré sur la période 2015-2016 des expéditions additionnelles de l’ordre de 9,55 milliards de dirhams portant ainsi le chiffre global des exportations des biens et services de 325,11 milliards de dirhams à 334,67 milliards de dirhams. L’évolution relevée est de 2,9% par rapport à 2015 une année durant laquelle les exportations ont culminé de plus de 6%. Les principaux secteurs industriels ont totalisé à l’export des ventes de l’ordre de 26,14 millions tonnes, soit un montant de 223,436 milliards de dirhams en progression de 2,5%. Une évolution due principalement au bon comportement de l’industrie automobile et aéronautique marocaine à l’échelle international, les deux secteurs ont affiché des croissances à deux chiffres, soit des hausses respectives de 11,9% et 12,5%. Face à cette constante évolution une question se pose : quels sont les principaux produits exportés par le Maroc en 2016 ? En termes de valeur, les produits finis de consommation arrivent en tête.

Ils représentent 70,96 milliards de dirhams pour un volume de l’ordre de 654.682 tonnes. Comparé à 2015, ces produits s’inscrivent en hausse aussi bien en termes de volume (+65.502 tonnes) que de valeur (+7,5 milliards de dirhams). Les voitures de tourisme et les   confectionnés sont les principaux produits finis de consommation destinés à l’export. Les ventes enregistrées dans ce sens s’élèvent à 27,14 milliards de dirhams pour les voitures de tourisme et de 21,93 milliards de dirhams pour les vêtements. Le Maroc a, par ailleurs, exporté durant 2016 environ 41.966 tonnes d’articles de bonneterie et 11.991 tonnes de couvertures et linges pour des valeurs respectives de 7,40 milliards de dirhams et 3,12 milliards de dirhams. De même, 11.540 tonnes de chaussures ont été vendues au marché international pour un montant de 2,29 milliards de dirhams. Les exportations en médicaments et autres produits pharmaceutiques se sont chiffrées à 969,72 millions de dirhams en hausse de plus de 46,5 millions de dirhams par rapport à la valeur atteinte l’année passée. La hausse a été également constatée au niveau des produits de parfumerie, de toilette et préparations cosmétiques. En valeur, ces exportations ont gagné en une année 58,56 millions de dirhams pour atteindre les 509,08 millions de dirhams en 2016 contre 450,51 millions de dirhams une année auparavant. Leur volume est passé pour la même période de 6.047 tonnes à 8.897 tonnes à fin décembre 2016.

Par ailleurs, le Maroc aurait exporté moins de papier et carton en 2016. Le volume vendu à l’export a régressé d’environ 6.000 tonnes passant de 56.989 tonnes en 2015 à 50.225 tonnes à fin décembre 2016. Cette diminution a impacté le chiffre d’affaires soit des exportations de l’ordre de 505,43 millions de dirhams contre 594,01 millions de dirhams une année auparavant. La baisse a été également relevée au niveau des exportations en acide phosphorique. Ces dernières se sont rétractées de 4,92 milliards de dirhams en valeur pour atteindre un montant de 11,16 milliards de dirhams au titre de l’année 2016.
Il en est de même pour les ciments, chaux et plâtres exportés. Leur volume a fléchi de 1.854.042 tonnes à 1.625.560 tonnes.  Leur chiffre à l’export s’est situé autour de 685,81 millions de dirhams contre 915,38 millions de dirhams l’année passée. En revanche, les engrais naturels et chimiques ont gagné en valeur et volume durant 2016. Portant sur 6,62 millions de tonnes, ces produits ont réalisé à l’export un chiffre de près de 21 milliards de dirhams. De même, les huiles essentielles, parfums et aromatisants ont consolidé leurs parts sur le marché international. Les exportateurs de ces produits ont réalisé des profits de 337,83 millions de dirhams contre 279,85 millions de dirhams une année auparavant.

Les statistiques relatives à la répartition des exportations par produits relèvent également un redressement des produits finis agricoles. Le montant de ces exportations est estimé à 131,12 millions de dirhams au moment où il ne dépassait pas les 63,5 millions de dirhams en 2015. Leur volume s’est en revanche rétracté de 246 tonnes passant de 709 tonnes à 463 tonnes. Constat inverse pour les exportations en énergie et lubrifiants. Ces expéditions ont gagné en volume mais elles ont perdu en valeur. On souligne donc un montant de 1,90 milliard de dirhams contre 3 milliards en 2015 pour un volume de 627.415 tonnes contre 525.415 tonnes une année auparavant.

Les exportations en alimentations, boissons et tabac se sont pour leur part redressées passant de 41,38 milliards de dirhams à 43,79 milliards de dirhams. La marchandise exportée à cet effet dépasse les 3,2 millions de tonnes contre 2,94 millions de tonnes à la même période de l’année passée. Le redressement est également relevé au niveau de l’or industriel. Pour le même volume exporté en 2015, soit 3 tonnes, le chiffre à l’export a atteint 1,14 milliard de dirhams contre 929 millions DH.

Maroc-Afrique : Un solde positif de près de 5 MMDH à fin octobre

Echanges commerciaux par zone géographique

La balance commerciale penche en faveur du Maroc sur le continent africain. Le solde commercial ressort donc positif à environ 5 milliards DH sur les 10 premiers mois de l’année 2016. Il se serait consolidé de 2,82 milliards DH par rapport à la même période de l’année passée. Se référant à des données fournies par le département du commerce extérieur, le Royaume aurait exporté 17,69 milliards DH de marchandises contre des importations de 12,701 milliards DH à fin octobre, le taux de couverture pour sa part n’a cessé de grimper passant de 61,3% en 2010 à 139,3% entre janvier et octobre 2016.

A fin octobre, le Royaume a importé de l’Afrique près de 4,5 milliards DH de gaz de pétrole et autres hydrocarbures. Ces importations se chiffraient beaucoup plus en hausse à la même période de l’année passée, soit 6 milliards DH à fin octobre 2015. Les houilles cokes et combustibles solides similaires représentaient environ 1,32 milliard DH des importations en provenance de l’Afrique en octobre 2016. En termes d’exportation, le Maroc a écoulé en Afrique 3,82 milliards DH de tourteaux et autres résidus des industries alimentaires. Les ventes marocaines en engrais naturels et chimiques ont atteint pour leur part 1,68 milliard DH. Le Maroc a réalisé en Afrique des expéditions de l’ordre de 1,45 milliard DH de voitures de tourisme.

Les exportations vers les pays du Golfe en perte de vitesse

Le Maroc ne réussit toujours pas à équilibrer sa balance commerciale avec les pays du Golfe. Le Royaume importe en effet plus qu’il n’exporte. Ce constat dure depuis plus de 6 ans. Le total des importations est depuis 2010 en dent de scie. Il est passé de 20.73 milliards DH en 2010 pour atteindre un pic de 31.35 milliards DH en 2012 et revenir à 17 milliards DH en 2015. Quant aux exportations, le plus grand chiffre atteint dans ce sens est de 2,22 milliards DH réalisé en 2015. Les données relatives à 2016 ne sont toujours pas prêtes. Les statistiques des départements concernés se sont arrêtées à fin octobre 2016. Ainsi sur les 10 premiers mois de l’année 2016 le Maroc a importé des pays du Golfe 12,41 milliards DH contre des exportations de 1,53 milliard DH. Comparé à la même période de l’année passée, le solde commercial entre le Maroc et les pays du Golfe ressort déficitaire de 10,87 milliards DH contre un écart de 12,60 milliards DH observés en octobre 2016.

Marché européen : Un écart de 90 milliards DH observé à fin octobre 2016

Le déficit commercial entre le Maroc et l’Europe continue de se creuser.

Sur les dix premiers mois de l’année  2016, la balance commerciale affiche un écart de 90,87 milliards DH contre un déficit de 73,58 milliards DH à la même période de l’année passée. Ce solde négatif résulte des importations en hausse par rapport aux exportations.

On relève dans ce sens des achats d’Europe d’environ 217,76 milliards DH contre des ventes de 126,88 milliards DH.

Ces chiffres sont en nette hausse par rapport à la même période de l’année passée, soit des importations de l’ordre de 198,05 milliards DH contre des exportations de 124,47 milliards DH.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *