1,6 ou 5%, c’est kif-kif

1,6 ou 5%,  c’est kif-kif

Pour un pays qui veut prendre le train des pays émergents, c’est très peu, mais passons. Le HCP qui élabore ses prévisions et ce même HCP qui nous relativisait il y a très peu de temps encore l’impact du taux croissance annuel sur la richesse nationale et la création d’emploi, autant dire que 1,6% ou les 4,7% de 2015 sont kif-kif. Nous avons deux choix aujourd’hui.

Soit continuer à se lamenter sur une année 2016 et sa croissance minime, faisant ainsi le jeu de certains prédateurs pour qui l’Etat doit ouvrir les vannes des subventions, soit nous allons relancer le débat sur notre modèle économique.

Nos responsables doivent expliquer comment avec 186 milliards de dirhams d’investissements publics en 2016, soit pratiquement 20% du PIB, le Maroc aura une croissance de 1,6%. C’est la vraie question aujourd’hui, tout le reste n’est que vaines lamentations et bla-bla…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *