A côté de l essentiel

A côté de l essentiel

Au moment où l’on se rend compte qu’après des années de réforme et un programme d’urgence, notre système éducatif va toujours mal, il semblerait qu’on a encore de forts risques de passer à côté de l’essentiel.

Et l’essentiel n’est pas de débattre et polémiquer sur la Darija comme langue d’enseignement dans les écoles ou non. L’essentiel est de remettre sur les rails l’école marocaine et faire en sorte qu’elle produise des profils capables d’être compétitifs et produire du savoir.

Mais il faut dire que la langue a été toujours un facteur déterminant pour notre enseignement. La fameuse politique d’arabisation le confirme. Il y a des siècles, l’arabe était enseigné dans les universités les plus prestigieuses en Europe parce que l’essentiel du savoir était produit en arabe.

Aujourd’hui, le savoir est plutôt parlé en anglais, en français et en espagnol. C’est en s’ouvrant plus sur ces langues qu’on pourrait réussir et pourquoi pas redonner à la langue arabe la place qu’elle occupait jadis. Autrement, on devrait avoir le même débat d’aujourd’hui dans dix ou vingt ans parce qu’on serait toujours passé à côté de l’essentiel…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *