À vos slogans

À vos slogans

Maintenant que l’on connaît les nobles symboles représentant nos honorables partis politiques, il serait légitime que, tous ensemble, l’on se penchât sur les slogans possibles qu’ils pourraient développer pour attirer la sympathie et l’adhésion de nos estimés électeurs. Le «Si vous avez soif, votez pour la théière», on vous l’a déjà servi, hier, dans le verre de ma vie. Il faut essayer d’aller plus loin non pas pour se moquer, ce qui serait facile. Mais pour aller à la découverte de notre inconscient collectif tel qu’il a été mis à nu par la révélation de cette charte graphique nationale fondatrice d’un art marocain contemporain nouveau. Parce qu’il faut bien prendre conscience du fait que nous sommes face à une révolution esthétique qui ouvre de vastes espaces de recherche plastique qui risque de faire passer au troisième plan les productions de places culturelles internationales comme New York, Paris, Londres ou Rome.
Sincèrement, nos partis au lieu de moderniser la pratique politique dans notre pays, ils ont certainement par un hasard heureux et probablement sans le savoir, rénové notre approche de l’art. Ça, c’est le premier acquis et certainement le plus important de ces élections législatives très imagées.
Pour le reste, c’est-à-dire le jeu des slogans, on peut toujours commencer par un petit «Prenez votre élan, votez la gazelle», c’est sympathique. On peut mettre un peu d’ambiance avec le RNI d’Osman et lancer «Ne soyez pas des crapauds, votez la blanche colombe».
En galopant on peut toujours dire pour le plaisir «A l’UC, la politique est notre dada» ou pour se marrer comme un bossu affirmer que «Le PDI bosse pour vous».
Dans le genre animalier, Ziane ne peut pas démentir un «Votez sans rugir de votre vote, votez PLM». Du côté de la majorité actuelle Aissa Ouardighi aimera probablement un slogan comme «Le PSD, un vote de velours dans une main de fer». Pour nos amis socialistes qui voient encore la vie en rose ils applaudiront à : «L’USFP, quand tu me prends dans tes bras, je sens le progrès venir». Cela compensera certainement le «Votez pour le bateau de Noubir Amaoui, il a tout dans le mât». Aherdane, qui est un céréale killer de la politique adoptera sans doute un «Du blé pour les fauchés, votez MNP». Thami Khyari qui sait tirer le jus des situations les plus tendues ne doit pas refuser une accroche comme : «Pour une première pression à froid, votez l’olivier». La balance de Abbès El fassi, quant à elle convoque solennellement un : «L’Istiqlal, emballez, c’est pesé». Modestement un «Livrez-vous au PPS»peut faire l’affaire.
Mais pour éclairer notre lanterne face aux ténèbres promises un : «Allumez le feu avec le PJD» s’impose au troisième degré. Le mystère électoral de Abdallah Kadiri s’accommodera d’un: «Votez PND c’est la clé de l’énigme».
La culture égalitaire en terre amazighe nous invite naturellement à un slogan comme «Au Mouvement Populaire : un vote sans poignard, c’est tourner le dos à l’ennemi».
Plus généralement et plus diversement on peut dire qu’ «Au GSU personne ne tient la chandelle» ou «Avec ADL, chacun voit midi à sa porte ». On peut s’amuser avec «Forces citoyennes : un vote en béton». Ou pis «Avec le Parti du pacte, le dérapage est contrôlé», «Applaudissez le renouveau» ou finalement «Avec le parti de la réforme, le septième ciel pour tous». c’est selon votre humeur.
Continuez ce jeu tranquillement en famille et envoyez nous les meilleurs slogans. Les heureux gagnants se verront offrir dans l’ordre de créativité une urne transparente en plexiglas de salon, une autre de voyage, un bulletin unique plastifié avec une variété de symboles en plastique souple, une carte d’électeur écrite à l’encre sympathique ou un séjour d’une semaine pour un couple à l’université d’été du PJD à Saint-Tropez sous le thème : «le nudisme peut-il être un adjuvant à une foi chancelante ?». Prévoir quand même une petite laine, les soirées sont fraîches.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *