Ainsi va notre pays

Ainsi va notre pays

Le mariage de S.M. le Roi Mohammed VI, aujourd’hui, avec Lalla Salma Bennani est un fait majeur, d’abord, pour des raisons à la fois humaines et naturelles, au niveau de la vie privée des jeunes mariés, et ensuite au niveau de la vie de la nation. Puisqu’il s’agit du mariage du Chef de l’État, le Roi du Maroc.
Nous laisserons, bien entendu, de côté la vie privée du couple royal comme le veulent notre culture, nos traditions et notre profond attachement au respect à la dignité des gens. Mais il est important pour nous tous en tant que Marocains attachés à la monarchie et à ses valeurs de souligner, encore une fois, la modernisation, sûre et tempérée, ferme et patiente, que S.M. Mohammed VI est en train d’imprimer à la monarchie marocaine. Loin de toute surenchère et en payant souvent de sa personne.
Le mariage du Roi cristallise cette volonté de modernisation de la monarchie, car il vient non pas uniquement en rupture totale avec les us et coutumes makhzéniens traditionnels en la matière, cela est évident, mais il projette surtout ces mêmes traditions dans une modernité assumée, paisible et sûre de ses choix.
Sur trois points au moins le mariage royal rompt avec la tradition. L’épouse du Roi devant demeurer inconnue des Marocains. Son nom également. Et aucune publicité -au sens littéral – n’était admise sur le mariage du Roi. Sur ces trois points, la rupture est consommée sur la base d’un choix clair et sans détour de Sa Majesté.
Sans verser grossièrement, en ce jour de fête, dans des commentaires de circonstance, nous pouvons d’ores et déjà tirer quelques leçons de la manière dont S.M. le Roi ordonnance son mariage.
Le fait que le souverain ait jeté son dévolu sur une fille du peuple, à l’histoire aussi linéaire que banale ressemblant à celle de centaines de milliers d’autres jeunes filles marocaines montre à l’évidence que ce mariage est une affaire de coeur, de passion tendre et de désir de fonder une vie en commun, loin de tous les arrangements, les intrigues et les calculs intéressés qui peuvent marquer certaines «maisons royales» de par le monde.
La place prééminente qu’occupe la femme marocaine dans la vision du Souverain se trouve ici confortée par un choix personnel. L’épouse de S.M. Mohammed VI ne sera, vraisemblablement, ni une personne occultée, ni une femme recluse, ni un être nié dans sa dignité. SAR Lalla Salma, épouse de S.M. Mohammed VI, Roi du Maroc, aura à assumer son destin de femme émancipée dans un pays où justement les femmes attendent énormément du Chef de l’État. C’est là où réside la force de l’exemple et le poids du message royaux. Une concordance parfaite entre la vie privée d’un chef de l’État et sa vision de la société dans une démarche marquée par une honnêteté intellectuelle et une générosité de coeur éclatantes.
Par ailleurs, le souhait de S.M. Le Roi de faire de ce mariage une fête pour toute la nation, un moment de joie, de liesse et de communion dans la pure tradition marocaine, rencontre en effet le désir de tous les Marocains d’être présents aux côtés du Souverain en ce jour heureux. C’est cela le vrai trait caractéristique de la monarchie marocaine dans son rapport avec le peuple. Une symbiose jamais démentie dans la joie ou dans le deuil, dans le bonheur ou dans l’adversité, dans le combat ou dans la victoire.
Mille ans de bonheur à S.M. le Roi et que Dieu le comble de ses bienfaits en ce jour béni. Nos voeux déférents de bonheur, de santé et de prospérité au Souverain et à l’ensemble de la famille royale.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *