Bla Hechma bla Hya… !

Bla Hechma  bla Hya… !

Une partie de notre classe politique aggrave son cas avec ce qui se passe actuellement.

Au lieu de parler aux Marocains, qui vont aller aux urnes dans deux mois environ, de leurs vraies préoccupations comme l’exclusion sociale, l’emploi, le revenu, la qualité de l’école pour leurs enfants, l’habitat et bien d’autres questions importantes, nos politiciens se ruent sur des affaires «grand public» pour en faire des opportunités de rabattage de voix. En plus, ce ne sont même pas eux qui se trouvent à l’origine des mouvements.

Non. Certains de nos hommes politiques ne se réveillent que quand les réseaux sociaux sont déjà bien enflammés et trouvent le moyen de se greffer et de se poser en meneurs et en donneurs de leçons. Que l’opinion publique et les internautes s’emparent d’affaires telles que celle des terrains de Rabat est, somme toute, naturel. Le problème est dans la récupération de bas niveau qu’en font certains politiciens. Le Marocain n’est pas dupe et encore moins les jeunes qui constituent la majorité sur les réseaux. Et après, on se demande pourquoi ces jeunes ne font pas confiance aux politiques.
Matayhachmouch… !

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *