Bonjour

Quel message dérisoire le kamikaze de Nouakchott a-t-il voulu donner au monde ? Il s’est donné la mort d’une manière si pitoyable devant l’ambassade de France en Mauritanie que son message se réduit à peu de choses, à sa propre poussière, à sa propre insignifiance. Il est quand même étonnant que cette Al Qaïda dans les pays du Maghreb fonctionne sur un agenda aussi opaque, farfelu et déconnecté des grands «moments» du terrorisme international. Elle semble agir comme une franchise en déshérence qui a perdu tout lien programmatique ou opérationnel avec la maison mère. Et si cette Al Qaïda locale n’était pas ce qu’elle veut nous faire croire ? Et si elle n’était qu’un appendice local, un faux nez, d’intérêts locaux bien compris qui cherchent à déstabiliser davantage la région à leur profit. On a bien vu, dans un passé très récent, dans notre région, des Etats créer des organisations terroristes pour ajouter la confusion à la confusion, la violence à la violence et la mort à la mort. Cette stratégie morbide semble aujourd’hui cibler, spécialement, la Mauritanie. Pourquoi ? Dans quel but ? Pour quel intérêt ? Pourquoi maintenant ? Les questions sont aussi multiples que les contradictions de notre région. La survivance de la guerre froide au Maghreb — un anachronisme durable — est en train de transformer le Nord-Ouest africain en bourbier où les Etats les plus petits servent de terrain de manœuvre aux ambitions contrariées des plus grands. Un laboratoire de toutes les impuissances. C’est au nom de cette somme d’impuissances criminelles que ce quidam s’est donné une mort certaine et inutile.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *