Bruit de bottes

Bruit de bottes

Le scénario d’une frappe militaire occidentale menée par les Etats-Unis d’Amérique contre le régime de Bachar Al Assad en Syrie se confirme jour après jour.

La décision semble ainsi être déjà prise et il n’est plus que question de temps. Mais au-delà de son ampleur, de sa portée et de sa durée, une telle intervention militaire risque d’avoir un impact considérable sur l’économie internationale et plus particulièrement les prix du pétrole dans les Bourses internationales.

Mais il ne faudrait pas oublier la situation humanitaire dans ce pays qui risque de se détériorer. On parle déjà de milliers sinon de millions de Syriens qui fuient le pays vers la Jordanie et le Liban. Tout en ayant une pensée pour ces réfugiés, le Maroc, où la facture énergétique pèse déjà très lourdement sur le budget général de l’Etat à travers la Caisse de compensation, sait bien que la guerre en Syrie provoquera une hausse du prix du baril et la situation financière du Royaume risque de facto de prendre un sérieux coup, sinon rien n’est fait bien évidemment.

C’est pour cette raison que des mesures devront être prises pour éviter toute fâcheuse surprise dans
les prochaines semaines.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *