Califat africain

Califat africain

D’abord, il y a eu un attentat à Jakarta en Indonésie puis quelques heures après un autre contre un hôtel à Ouagadougou au Burkina Faso. Loin d’être une attaque isolée, l’attentat dans un pays comme le Burkina montre bien que les groupes terroristes s’intéressent de plus en plus au continent africain. Un continent déjà fragilisé par des décennies de guerres et de famine.

Mais le véritable danger vient du fait que de nombreux Etats africains sont soumis à un véritable chaos politique et sécuritaire. Un chaos qui provoque un vide très vite comblé par les groupes terroristes. Toute la région qui va de l’Est mauritanien jusqu’à la Corne de l’Afrique connaît aujourd’hui la présence de groupes extrémistes.

Aussi, les terroristes sont aujourd’hui capables d’opérer en Libye au Nord jusqu’au Nigeria et le Cameroun au Sud.  Il est urgent de prendre au sérieux le risque de la naissance d’un véritable «califat de la terreur» dans la région.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *