C’est parti pour un tour

C’est parti pour un tour

ALM : Aujourd’hui Le Maroc, sera votre quotidien. Sans doute. En tout cas, nous, nous n’en doutons pas. Cette conviction nous vient du fait que nous considérons que le journal que vous avez entre les mains est le produit – pour faire un peu dans l’analyse – de trois facteurs importants.
Un. Ce journal est un devoir. Un devoir de génération. Il fallait qu’une nouvelle génération de journalistes assume ses responsabilités et prenne l’initiative de lancer, dans le Maroc d’aujourd’hui, un nouveau journal quotidien, comme une contribution d’une nouvelle classe d’âge «professionnelle» à la marche et au développement de la presse marocaine.
Deux. Ce journal est l’expression d’une nouvelle frontière professionnelle. Il est incontestable que nous voulons, nous tous qui faisons ce canard, donner à la pratique journaliste au quotidien une nouvelle dimension. Nous voulons essentiellement baser notre travail sur l’information, les faits et les faits avérés.
Nous voulons renouer avec cette religion primitive du journalisme, celle des faits, et prendre nos distances – autant que faire se peut – avec cette propension, profane et jubilatoire, au commentaire et à l’analyse qui domine ces derniers temps dans notre profession. Par conséquent, nous exprimons cette volonté comme une profession de foi.
Trois. Ce journal est le produit d’une logique d’entreprise de presse. Pas plus. Il n’est assujetti à aucun engagement politique particulier. Il n’est subordonné à aucune instance politique ou sociale normative. Cela ne veut pas dire qu’il n’a pas de valeurs ou qu’il n’a pas de convictions. Bien au contraire. Autant nous voulons ouvrir nos colonnes à tous les engagements politiques qui enrichissent notre nation, à toutes les sensibilités qui façonnent notre vision du Monde, et à toutes les opinions qui font vivre notre débat, mais il est clair que nous ne transigerons sur aucune valeur qui a fondé notre pays, sur aucune conviction qui a construit notre identité et sur aucun engagement qui a fait de nous des Marocains, sereins et tranquilles, fiers de leur passé et exigeants pour à leur avenir.
Partant de cette position, notre charte éditoriale est évidente. Nous la façonnerons tous les jours en nous appuyant sur l’actualité et sur les faits marquants du jour. Nous ne pousserons pas l’outrecuidance jusqu’à dicter tous les jours, aux Marocains ce qu’ils doivent penser ou sentir, ou comment ils doivent réfléchir ou agir.
Nous leur donnerons uniquement les moyens de se faire leur propre opinion ou jugement car il n’y a aucune raison de préjuger – sous prétexte que nous avons simplement le monopole vaniteux et aléatoire du discours journalistique – de l’incompétence ou de l’immaturité de nos lecteurs et leur vendre, sans légitimité particulière ou attestée, un jour la démission du Premier ministre, un autre la dissolution du parlement, une fois la réforme de la constitution, une autre fois le lynchage d’un ministre passablement antipathique. L’écume des jours et les excitations opportunes peuvent toujours donner du sens à une publication. Mais au final c’est au lecteur, dans toute sa sagesse, de dire le dernier mot.
Cela dit, en comparaison avec rien, et pour être honnête avec vous, ALM ne sera qu’un journal banal et quotidien. Comme il y en a partout ailleurs dans le vaste monde. N’empêche qu’il pourra servir, après lecture, bien sûr, à nettoyer les vitres du domicile conjugal, à lustrer, en première instance, le parquet ou à polir l’argenterie familiale. L’important, c’est d’en prendre un autre le lendemain. Pour qu’Aujourd’hui soit un nouveau jour.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *