Communication en crise

Communication en crise

Les derniers jours ont été marqués par la publication de plusieurs communiqués de presse des chefs de partis. Des communiqués qui, par leurs contenu et timing, s’apparentent plus à des communications de crise, utilisées pour contrer des rumeurs.

Ce que nos responsables semblent oublier c’est que le foisonnement des rumeurs, parfois contradictoires et souvent absurdes qu’on retrouve aujourd’hui, est un résultat tout à fait normal en raison du manque, voire de l’absence d’une communication qui accompagne les négociations pour la formation d’un nouveau gouvernement.

Un sujet qui intéresse tous les Marocains. Quel est l’intérêt donc à les maintenir écartés du développement des négociations.?

Il faut arrêter de croire que la communication est ce qu’il y a de plus mauvais. Au contraire, l’absence d’informations et de commentaires est le plus pire, tout simplement parce que le vide est comblé par les rumeurs.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *