Critiques injustifiées

Critiques  injustifiées

Si les critiques du secrétaire général du parti de l’Istiqlal peuvent être compréhensibles à l’égard du PJD, son allié à la majorité gouvernementale, son acharnement contre les ministres de son parti l’est un peu moins.

Même si sa manière, son discours et sa méthode peuvent être sujet à débat, Hamid Chabat est tout à fait dans son rôle de leader politique défendant les positions et visions de son parti, notamment lorsqu’il critique la gestion des affaires de la majorité et les orientations de son principal allié.

Cependant, il est difficile d’expliquer ses attaques répétées dans les médias contre certains ministres de son parti à l’Exécutif.

L’Istiqlal est un parti qui a des instances capables d’évaluer objectivement les rendements des représentants istiqlaliens au gouvernement en donnant à ces derniers l’occasion de défendre leur bilan.

A défaut, les critiques cinglantes du secrétaire général risquent d’être considérées comme une manière de régler ses comptes avec les figures du parti qui avaient soutenu un autre candidat au secrétariat général du parti.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *