Demi-amnistie

Demi-amnistie

Le chef de gouvernement l’avait annoncé il y a quelques mois. Et cette annonce a été officialisée mardi par la Direction générale des impôts (DGI). En gros, les contribuables ont la possibilité de bénéficier, dans le cadre de la loi de Finances 2013, de l’annulation totale ou partielle des pénalités selon leurs cas, des pénalités et majorations de retard ainsi que les frais de recouvrement de l’impôt. Les responsables ont préféré accorder une demi-amnistie en quelque sorte, au lieu de décréter une amnistie fiscale générale. Ce choix est expliqué par la crainte du gouvernement de voir certains contribuables refuser de payer les impôts en attendant à chaque fois une amnistie gouvernementale. Sauf que les responsables oublient que les fraudeurs ne paient pas à cause des pénalités, mais juste parce que c’est leur choix. Le gouvernement le sait mais au lieu de sévir, il met encore plus de pression sur les entreprises citoyennes qui paient leurs impôts.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *