Démocratie fiscale

Démocratie  fiscale

Les Assises sur la fiscalité s’ouvrent (enfin) aujourd’hui. Lorsqu’on sait que les dernières Assises remontent à 1999, on peut se dire 13 ans après qu’il était grand temps pour que les décideurs et toutes les parties prenantes se rencontrent pour faire le point sur ce chantier, l’un des plus importants et stratégiques pour  un pays. Contrairement à l’idée reçue, les impôts ne servent pas seulement à renflouer les caisses d’un Etat mais constituent un des leviers les plus puissants des politiques publiques. Même plus, les impôts peuvent avoir un caractère éminemment politique car quand on parle de démocratie, on parle d’équité y compris devant les impôts. C’est à juste titre, donc, que les organisateurs des Assises d’aujourd’hui ont érigé la thématique de l’équité en axe central. Et à ce niveau, nous avons encore du chemin à faire. Quand on examine la structure du seul impôt sur le revenu, on se rend compte de l’ampleur de l’injustice entre les salariés et les libéraux. La direction des impôts en est consciente et depuis longtemps. A présent, il faut passer à l’acte et aller explorer des gisements fiscaux encore inexploités.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *