Du concret

Du concret

Les mesures proposées par Monsieur le ministre sont tout simplement super puisqu’ils ont probablement fait leurs preuves en Suède ou au Canada.

Attendons donc un peu leur application. Mais là n’est pas le problème. En fait, une autre grande institution chargée de la formation et l’éducation dans notre pays s’apprête à publier un rapport stratégique pour l’école marocaine. Cela fera donc deux stratégies, deux feuilles de route faites chacune par une institution distincte.

Alors soit le ministère coordonne son action avec le Conseil supérieur de l’éducation et la formation, un scénario qui paraît moins probable, soit chacun y va de son côté, et dans ce cas bien précis l’école publique sera certainement la grande perdante. Une autre question s’impose également quant au financement de la nouvelle stratégie.

Tout le monde sait que le ministère de l’enseignement bouffe la plus grande part du budget de l’Etat pour les résultats qu’on connaît tous. Il faut d’abord trouver de nouveaux bailleurs de fonds, des partenaires privés en mettant les régions et communes à contribution. On ne veut plus de présentation PowerPoint avec des objectifs à l’horizon 2090. On veut surtout qu’on nous dise comment on compte s’y prendre et qui paiera.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *