Édito

Édito

Après l’élaboration d’un modèle de développement régional pour les provinces de Sud, le Maroc choisit d’aller de l’avant dans la marche de développement économique dans le Sahara. C’est aussi une réponse aux attentes des populations locales qui aspirent, à l’instar des autres citoyens marocains, à des conditions de vie meilleures. Les Sahraouis ne veulent plus jamais rester prisonniers d’un conflit que les autres parties concernées dans la région veulent faire durer pour l’éternité pour des raisons qu’eux seuls connaissent. Le Maroc a déjà consenti de très grands efforts d’investissements dans les provinces du Sud. Des efforts qui ont permis de doter la région d’infrastructures importantes et des services sociaux de bonne qualité. Paradoxalement, et c’est le constat fait par le CESE, la région tarde à prendre son envol économique. Aujourd’hui, la situation doit évoluer. Les populations du Sahara marocain le revendiquent. En face, le pays a répondu favorablement à ces revendications en se fixant déjà des projets pour le développement de ses provinces du Sud.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *