Édito

Édito

Réapprendre aux jeunes générations des valeurs comme la solidarité, le volontariat pour l’intérêt général et collectif, l’amour de la patrie ou encore des notions aussi basiques que le respect de l’autre, la responsabilité, la citoyenneté…La réhabilitation des valeurs a été un des thèmes les plus débattus sur la scène publique ces dernières années. Certes, l’intention des pouvoirs publics ou de la société civile est louable, il n’empêche que la question qui se pose est de savoir pourquoi et comment on en est arrivé là. La société et la famille marocaines ont toujours eu leurs valeurs comme socle. Dans les médinas comme dans les campagnes, la solidarité des voisins de quartier, l’entraide entre les habitants du village sont séculaires. Si nous devons réapprendre cela aux jeunes, c’est que nous avons tout simplement raté la tâche la plus importante qu’est l’éducation des jeunes générations. L’école et l’université ont failli à leur mission, certes, mais elles ne sont pas les seules à blâmer. C’est l’échec de toute la société au sens large. C’est par là que doit commencer la construction d’un développement durable…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *