Edito : 57 ans de concertations…

Edito : 57 ans de concertations…

Le Maroc devrait penser à inscrire officiellement au Guinness Book son projet de loi sur la grève qui fait l’objet de concertations devenues presque séculaires.

La première Constitution du Maroc indépendant, adoptée le 7 décembre 1962, stipulait dans son article 14 que «le droit de grève demeure garanti» et qu’«une loi organique précisera les conditions et les formes dans lesquelles ce droit peut s’exercer». Dans la Constitution de 2011, on retrouve quasiment le même énoncé dans l’article 29 qui stipule dans son deuxième alinéa : «Le droit de grève est garanti. Une loi organique fixe les conditions et les modalités de son exercice». Et les concertations au sujet de cette loi organique durent depuis…57 ans !

Il n’empêche que de 1962 à ce jour, la grève a bien été pratiquée au Maroc, dans différents domaines, par différentes organisations et pas seulement les syndicats. Tout cela, sans la loi organique. D’où la question : A quoi servira-t-elle finalement ? Et pourquoi les syndicats et les gouvernements en font un sujet de bataille qui revient de manière cyclique sur le devant de la scène ?

De deux choses l’une alors : soit toute cette gesticulation sert juste à meubler l’espace du débat public et donc de faire valoir d’existence. Auquel cas, on comprend bien que finalement l’objectif des uns et des autres n’est pas tant de faire voter la loi mais de la débattre… éternellement. Soit, la question est réellement centrale et vitale et que les parties n’arrivent pas à trouver un terrain d’entente depuis 57 ans. Auquel cas, c’est véritablement inquiétant… !

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *