Édito

Édito

«Arrêtez vos bobards. Chacun de nous connaît bien ce que vaut l’autre». Ce sont des propos tenus par un vice-président de la deuxième Chambre parlementaire envers un conseiller lors d’une séance de questions orales. Une séance qui était d’ailleurs retransmise en direct sur la télévision et la radio publiques. Ceci suppose qu’un nombre important de Marocains a suivi en «live» toute cette querelle entre deux représentants de la Nation. On se demande alors comment les électeurs auront désormais du respect pour des élus qui eux-mêmes  n’ont aucun respect pour une institution législative comme la Chambre des conseillers. Cela nous donne aussi une idée sur le comportement d’une partie de nos parlementaires à un moment où Sa Majesté le Roi Mohammed VI a appelé, dans son discours marquant l’ouverture de la session parlementaire d’automne, à l’établissement d’une charte morale «à dimension juridique» à l’usage des parlementaires. Certains de ces derniers peinent décidément à rompre avec des pratiques qui font que de nombreux citoyens boudent leurs instances élues.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *