Edito: A nous de jouer

Edito: A nous de jouer

Le calendrier des prochaines élections est connu. Les concertations entre le gouvernement et les partis politiques viennent d’être lancées.

Mais au-delà des enjeux des uns et des autres, il ne faut pas oublier que les prochaines élections municipales et régionales constituent un véritable défi pour le Maroc, voire un grand rendez- vous avec l’Histoire. Car ces élections seront déterminantes pour la suite du chantier de la régionalisation. Elles sont déterminantes aussi parce qu’elles doivent être une rupture avec le passé et en particulier avec la situation qui a découlé des élections de 2009.

Tout le monde doit assumer ses responsabilités que ce soit le gouvernement ou les partis politiques parce que le sort de nos villes se jouera dans quelques mois pour les cinq prochaines années.

Deux choix se présentent devant nous. Soit faire des villes marocaines des endroits où il fait bon vivre et des destinations attractives sur les plans touristique et économique, soit continuer dans une gestion pour le moins hasardeuse et saper ainsi tous les efforts qui se font
en amont.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *