Edito : Aberrations de la carte

Edito : Aberrations de la carte

Dans le feu de l’action, sous la pression des urgences et des priorités et avec la pesanteur de décennies de pratique de la chose publique, il est des évidences et des situations anormales qui sont oubliées et reléguées au second rang.

Lors de son dernier discours à l’occasion de l’anniversaire de la Marche Verte, SM le Roi en a rappelé une. La position d’une ville comme Agadir est véritablement centrale sur la carte du Maroc quand on y voit de près. On l’avait oublié. Agadir n’est pas le sud mais le centre du Maroc. Pourtant, comment expliquer qu’une ville d’une telle centralité, avec en plus une façade sur le littoral, ne soit pas encore reliée à un réseau basique tel que la voie ferrée. La carte du Maroc révèle bien d’autres «bizarreries» de ce genre.

Des villes comme Safi et Essaouira ne sont pas mieux loties. La première vient à peine d’être reliée au réseau d’autoroute. Tandis que la seconde ne figure ni sur le réseau ferroviaire ni autoroutier. Plus loin, de l’autre côté du Haut Atlas, la situation de deux autres villes importantes comme Ouarzazate et Errachidia est pire. Et pourtant, là encore, la première, avec sa méga- centrale solaire Noor, est devenue aujourd’hui l’une des principales sources d’électricité pour tout le pays en plus de constituer une vitrine de modernité à l’échelle mondiale. Mais pour rallier Ouarzazate, en dehors de l’aérien, la route dangereuse à travers le col de Tizi ‘n Tichka reste l’unique moyen. On peut en dire autant pour des villes de l’extrême nord comme Tétouan, Al Hoceima et Nador qui devraient naturellement être connectées entre elles à travers plusieurs modes de transport.

Or, à l’instar du développement du capital humain, le désenclavement physique et géographique des régions excentrées constitue un passage obligé pour une meilleure répartition des fruits de la croissance. Les concepteurs du nouveau modèle de développement ne pourront pas faire l’impasse sur de telles aberrations oubliées…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *