Edito : Assises

Edito : Assises

L’événement est très attendu depuis de longs mois au Maroc. Les troisièmes Assises nationales de la fiscalité s’ouvrent ce vendredi et doivent se poursuivre jusqu’à demain samedi dans la petite ville côtière de Skhirat.

Placé sous le thème de «l’équité fiscale», l’événement intervient dans un contexte assez particulier avec le débat sur le devenir du modèle de développement national, mais également par le durcissement des règles de conformité fiscale. Les organisateurs de l’événement partent déjà d’un premier constat établi. Selon eux, l’observation attentive du fonctionnement et de la performance du système fiscal actuel laisse apparaître la persistance de plusieurs inefficiences et iniquités qui l’empêchent d’atteindre ses objectifs incitatifs et redistributifs, d’impulsion du régime de croissance de l’économie marocaine et de relèvement de son caractère social, de son alignement sur les impératifs de durabilité environnementale.

L’objectif pour les organisateurs et les participants sera d’atteindre à terme sur le plan économique et social un système fiscal pour dépasser les faiblesses avérées du modèle de développement, à savoir le chômage des jeunes et des diplômés et l’aggravation des inégalités, deux phénomènes structurels amplifiés par la faiblesse et l’irrégularité de la croissance. Autant dire qu’il s’agit d’une nouvelle page qui doit s’ouvrir pour l’histoire fiscale du pays.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *