Edito : Attentes

Edito : Attentes

Le Parlement a donc fermé ses portes. Le bilan présenté concernant les textes adoptés au cours de la session parlementaire écoulée indique au compteur une vingtaine de textes.

Les avis peuvent diverger concernant ce bilan entre ceux qui pensent qu’il s’agit d’un bilan maigre et les autres qu’il faut se focaliser sur le qualitatif plutôt que le quantitatif. Il est vrai que le rythme du travail législatif peut nous laisser sur notre faim, mais après tout, la qualité des textes est aussi importante. Force est de reconnaître que les efforts fournis au Parlement ces dernières années sont plus importants surtout avec le nouveau cadre constitutionnel qui a octroyé à l’institution législative des compétences plus élargies et des prérogatives plus importantes. Cela dit, le rythme de la production législative mériterait bien d’augmenter et ce dès la prochaine rentrée parlementaire.

Les élus devront ainsi prouver que l’examen du projet de loi de Finances 2019 ne va pas impacter l’adoption et l’examen des autres projets de loi qui se comptent tout de même par dizaines. Le Parlement sera également très attendu dès la rentrée au sujet du prochain budget. Avec la hausse des revendications sociales et les contraintes budgétaires, le Parlement devra prêter main forte au gouvernement, afin que tous les défis soit relevés: des revendications satisfaites, des indicateurs macroéconomiques préservés et la dynamique d’investissement maintenue.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *