Edito: Attention à la manip !

Edito: Attention à la manip !

La frontière entre l’Etat de droit et des libertés et l’anarchie est claire. L’amalgame et le mélange des genres auxquels se prêtent certains, de manière bien réfléchie et pour des raisons non avouées, sont un jeu dangereux.

Quand il est avéré que des individus sont auteurs d’actes contraires à la loi, ils doivent en répondre dans les limites du droit indépendamment de leurs origines, de leur statut ou d’une quelconque autre considération.

La sanction est régie et encadrée par la loi. Que des associations ou des groupements de personnes évoquent les principes des droits de l’Homme pour dénoncer les sanctions, cela relève, au mieux de la maladresse, au pire de la malhonnêteté, voire de la manipulation dangereuse.

Dans les pays qui sont donnés souvent en exemple de la primauté de la règle de droit, l’Etat punit et use de la force, parfois de manière plus sévère, contre des activistes ou des manifestants dans la rue et personne n’y trouve à redire. Les droits de l’Homme et les libertés, comme tout autre aspect de la vie en communauté, sont régis par des lois et par des traités de philosophie !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *