Edito: Audimat

Edito: Audimat

Le taux d’audience des travaux des deux Chambres parlementaires n’est pas régulièrement publié, mais il semble que nos parlementaires s’activent par tous les moyens pour renforcer l’audimat.

Il faut dire qu’entre les séances parlementaires des questions orales et les telenovelas d’Amérique latine, les séries turques ou encore les matchs de foot, les choix des téléspectateurs sont vite faits.Alors les parlementaires ne baissent pas les bras pour autant et innovent chaque semaine en inventant de nouvelles manières de protestation quitte à transformer l’hémicycle en un véritable cirque ou encore un souk où chacun rivalise pour crier plus fort. C’est donc pour cela que des électeurs ont fait confiance à ces parlementaires.

A la place d’un vrai débat d’idées et des échanges sur les solutions aux maux de notre société, les députés et les conseillers nous servent chaque semaine un spectacle de mauvais goût. Heureusement que les telenovelas existent permettant par la fiction à de nombreuses personnes d’oublier la dure et décevante réalité politique nationale. Pauvre de nos téléspectateurs…!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *