Edito : Budget

Edito : Budget

La traditionnelle note d’orientation de la loi de Finances est tombée au cours de ce mois d’août. Très attendue, cette note renseigne sur le futur budget du pays en fournissant les données importantes qui seront retenues par les responsables.

Dans une première lecture à la lumière de ces données, l’Exécutif va tabler sur un taux de croissance de l’ordre de 3,7% pour l’année prochaine. C’est un taux non négligeable vu la situation actuelle. De même, les responsables veulent élaborer le PLF sur la base de l’hypothèse d’un prix du gaz butane à 350 dollars la tonne et d’une récolte céréalière moyenne estimée à 70 millions de quintaux (voir développements dans nos pages intérieures).

Il faut cependant souligner que l’élaboration du budget arrive à un moment important pour le Maroc où les défis sont grands sur le plan économique et social. Des réponses devront être données pour subvenir aux besoins des populations même si la marge de manoeuvre paraît pour le moment limitée. La note de cadrage a annoncé la couleur en promettant plus d’efforts concernant les politiques sociales.

Il s’agit ainsi d’accorder plus d’importance à des chantiers comme celui de l’éducation avec l’objectif affiché de poursuivre la réforme ainsi que la généralisation de l’enseignement préscolaire. La troisième phase de l’INDH n’est pas en reste, sans oublier la rationalisation des dépenses. En tout cas, le prochain budget promet déjà alors que quelques semaines seulement nous séparent de la publication du PLF 2020.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *