Edito : C’est politique… !

Edito : C’est politique… !

Désormais tout acte, fait et geste des responsables et décideurs, fussent-ils banals et naturels, sont décryptés selon une grille de lecture politique, voire politicienne.

Quand le ministère de l’agriculture déploie ses activités, de manière somme toute légitime, au domaine pastoral, certains esprits « tordus» trouvent le moyen d’y voir une manœuvre «malintentionnée» à portée politique. Que vient faire la politique dans la gestion des terres de pâturage et l’assistance des milliers de familles de nomades démunies qui les parcourent à la recherche de nourriture pour leur bétail ?

Quand un parti a lancé récemment une opération de road-show à travers le pays pour permettre à ses élus et sa direction d’aller à la rencontre des simples citoyens, échanger avec eux et surtout les écouter, les mêmes esprits «tordus» y ont vu une offensive hostile sur les plates-bandes d’autres partis et une confirmation de la volonté de tuer tel parti ou tel autre. Comme si la rencontre avec le citoyen était le monopole de quelques partis seulement et interdite aux autres. A quel titre peuvent-ils revendiquer la paternité d’une telle démarche?

Il va de soi aussi que, comme c’était déjà le cas à Al Hoceima, ce qui se passe à Jerada n’échappe pas à cette paranoïa chronique du « tout politique » en plus du travail de sape et de récupération de bas niveau.

Un procès est intenté à un citoyen, quel que soit son titre, pour des faits et délits avérés ? C’est «un complot politique» !

Des élus locaux sont épinglés, preuves à l’appui, pour cause de mauvaise gestion et dilapidation de deniers publics ? C’est aussi politique…

Heureusement que notre chef de gouvernement, Dr El Othmani, est aussi un érudit psychiatre qui connaît bien la paranoïa…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *